Underground Forever – Mr Sche

Share this post



Quand on parle de rap underground, du vrai rap sous terrain pur et dur celui qu’on écoute pour fuir la radio et les montagnes de titres commerciaux, j’appelle Mr Sche. Ce mec illustre bien le nom d’un album de Three 6 Mafia qui s’appelait « Most Known Unknown » en français « le plus connu des inconnus ».

Mr Sche pour les amateurs de gangsta rap, de dirty south et de rap music straight out Memphis Tennessee c’est un peu le king. Plus de 15 albums en solo, avec son groupe Immortal Lowlife, en duo avec T-Rock, Al Kapone, Boss Bytch ou en tant que producteur sur un solo de 8 Ball, le rappeur producteur n’en est pas au debut de sa carrière. « Underground Forever » son nouvel album est donc une pierre de plus à l’édifice. Fidèle à lui même Mr Sche traite de thèmes comme la rue, la politique, la négritude, les drogues, et le rap underground dans lequel il excelle.

Pour les lecteurs qui ne le connaissent pas du tout, ne vous frottez pas à la musique de ce rappeur si vous n’appréciez pas les caisses claires à foison, les refrains enragés, les cris sortis du fin fond des tripes et les flows rapides et saccadés. Finalement cet album est aussi celui de son groupe Immortal Lowlife, parce que quand on rappe en featuring 11 morceaux sur 18 avec la même team c’est plus vraiment un album solo non? Niveau flow dans son genre Mr Sche est irréprochable, le style est maîtrisé et la qualité des textes est présente. Même s’il confirme la règle qui dit que les mecs du sud des states ne sont pas des grands lyricistes, le mc délivre de bons titres.

Si je devais présenter l’album « Underground Forever » avec seulement 4 mots ce serait les suivants: Crunk, Dark, Street et Underground. Après le rap du Queens et la west coast, j’ai beaucoup baigné dans le rap de Memphis, et réécouter du rap bien dark après quelques mois de pause me fait bizarrement du bien. Je ne sais donc pas si je suis vraiment impartial quand je parle de cet album, mais je le trouve de qualité. Le seul petit hic c’est qu’il faut l’écouter avec modération parce qu’a la fin on a un peu (beaucoup) le cerveau en compote.

Pourquoi ne pas faire la découverte de Mr Sche (prononcer Mister Ski) et des flows de ses co-équipiers Al Kapone, Tomskee Mask, Nasty Nardo et Immortal si vous n’avez jamais testé? Il se pourrait que tout le monde ne s’en sorte pas indemne mais c’est une expérience qui peut séduire certains d’entre vous. A vous de juger…PS: Je voulais mettre « No strings attached » le morceau le plus « soft » de l’album pour que vous puissiez tester mais je ne le trouve pas sur Youtube, alors voici « Welcome To Da Undaground » avec ça au moins vous serez fixé direct, soit vous aimez, soit pas du tout.

Note: 8/10

Share this post

Franckie Small

Hoodster. Je chausse du 42,5 et je vous emmerde.

No comments

Add yours

Connect with Facebook