Third Power – DJ Drama

Share this post

Si je vous fait « Gangsta Gangsta Grizzzyyy…tchiou tchiou (bruit de pistolet silencieux)…Pogorrro (bruit de cadavre qui tombe au sol) » vous me dites bien évidemment? DJ DRAMA. J’ai entendu des DJ KHALED, des DJ SMALLZ, des DJ KAY SLAY mais non cette chronique est bel et bien consacrée au nouvel album de DJ Drama intitulé « Third Power ». Après « Gangsta Grillz: The Album », « Gangsta Grillz: The Album » Vol.2, Drama King sort son 3ème effort.

« Effort »?, « Album »? à l’instar de l’album de DJ Khaled par exemple, lorsqu’il s’agit de l’album d’un DJ (Disc Jockey pour ceux qui ne connaissaient pas la définition de ces initiales) je ne sais pas s’il faut dire album ou compil? S’il faut se focaliser sur les prods qui contrairement au polémique sur celles de DJ Khaled, celles là sont vraiment de Drama. Mais là n’est pas le problème, d’ailleurs il n’y en a pas dans le fond, mais je trouve plus difficile de juger l’album d’un DJ que celui d’un rappeur ou d’un chanteur.

Bon, maintenant que le bureau des plaintes est fermé, voyons ce que « Third Power » ce nouvel « album » a dans le bide. 12 morceaux, c’est pas énorme mais en même temps si l’album aurait été plus long, je pense qu’il n’aurait pas eu le même effet dans mes oreilles. En effet, je trouve que les instrumentaux sont assez redondants, j’ai eu l’impression parfois d’entendre la même prod, en tout cas le même style. Le truc c’est que lorsque l’on est dj ou beatmaker et qu’on sort un album, le truc c’est de varier un max les prods.

Ceci dit, lorsque l’on sort du créneau gangsta ou down south, les prods sont assez différentes et permettent de s’évader un peu de l’atmosphère sud side qui régne sur l’album et dans les projets de DJ Drama en général. Les différents artistes répartis sur les morceaux aident énormément à la mise en valeur des productions. Drama les a bien choisi et pour le coup il n’y a pas d’erreur de casting.

Les ambiances sont bien réparties, on commence avec du rap sudiste pur et dur et c’est flagrant rien qu’à voir les noms des artistes sans même avoir encore écouter le projet. On passe ensuite à des ambiances plus cool, plus festives avec un peu de R&B puis on revient au down south.

L’album est correct et dans l’air du temps, de bons titres s’en dégagent mais au final rien de bien transcendant. « Third Power » s’écoute sans effort mais n’apporte rien de nouveau ou de bien original par rapport à ce que l’on a déjà pu entendre jusqu’ici. « Oh My » feat Fabolous, Roscoe Dash et Wiz Khalifa, « Me & My Money » feat Gucci Mane, « Take My City » feat B.O.B et Crooked i ainsi que « Rough » feat Young Jeezy et Freddie Gibbs sont les titres que j’ai le plus apprécié dans l’album.

Note:7,5/10

Share this post

Franckie Small

Hoodster. Je chausse du 42,5 et je vous emmerde.

No comments

Add yours