The R.E.D Album – Game

Share this post



« The Documentary » validé!, « The doctor’s advocate » bof!, « L.A.X » correct! Cela faisait un bon moment qu’on l’attendait le quatrième album de Game. Cet album dans lequel on retrouverait tout le potentiel du premier opus du rappeur, toute la magie de titres comme « Westside story », « Dreams », « Higher » ou « Start from scratch »? « The R.E.D Album » c’est le nom de ce 4ème album tant attendu.

Quand on voit le titre « The R.E.D Album », on se dit que ça va être sanglant, que ça va être « gangsta » comme la guerre que se livre les Bloods et les Crips, on se dit que Game va nous faire voir totalement rouge. « The R.E.D Album » c’est la sensation west coast de l’année, tout le monde l’attendait cet album sûrement autant que « Tha Carter IV » de Lil Wayne.

Avec l’ascension des autres rappeurs de la côte west comme Jay Rock, Kendrick Lamar, Nipsey Hussle et les autres, Game se devait de mettre de l’ordre. Juste pour dire au monde entier qu’il mérite bien sa place sur la deuxième marche du podium west coast après le roi Snoop bien sûr. Game a t-il relevé le défi? A t-il prouvé qu’il était non seulement le numéro 1 sur Compton mais parmi les plus grands de Californie?

En fait « The R.E.D Album » se découpe en deux parties bien distinctes. Facilement visibles par rapport aux noms des invités de l’album et audibles par le changement de ton des morceaux. La première partie de « l’album rouge » de Game sonne vraiment street, les ambiances sont gangsta, les invités sont hip hop et on ressent bien l’énergie du rappeur. Jusqu’au 10ème morceau de l’album, une chose est sûre c’est que Game tient toutes ses promesses et offre à son public ce qu’il attend.

« The City » feat Kendrick Lamar, « Martians vs Goblins » feat Lil Wayne & Tyler the creator, « Red Nation » feat Lil Wayne, « Good girls go bad » feat Drake, « Ricky », « The good, the bad, the ugly » et « Heavy Artillery » feat Rick Ross et Beanie Siegel. Voici les titres qui auraient pu rendre génial l’album de Game, mais c’était sans compter sur la chute vertigineuse de l’album qui intervient à partir du 11ème morceau « Paramedics » feat Young Jeezy.

J’apprécie Young Jeezy et ce n’est pas de sa faute si l’ambiance change du tout au tout à partir du morceau dans lequel il rappe mais c’est bien à ce moment là que l’album perd de sa puissance. Game enchaîne avec des titres plutôt bon dans l’ensemble, on va pas se mentir, mais les sonorités R&B, trop posés, trop mélancolique ternissent totalement l’atmosphère de l’album. On passe de couplets dynamiques et remarquables à des refrains R&B de Lloyd, Mario ou encore Nelly Furtado.

On passe du « R.E.D Album » au « Pink Album ». J’ai vraiment du mal à comprendre comment Game a pu passer d’un album rap west coast à une compil de featurings R&B. C’est comme si le emcee a commencé son album et tout d’un coup a décidé de mettre des feats R&B qu’il avait mis de côté pour combler son manque d’inspiration. C’est sûr que de mettre des morceaux 100% rap du début à la fin ne l’aurait peut être pas fait mais de couper un bon vin bien « rouge » avec de l’eau plate n’est vraiment pas la solution.

Dans l’ensemble « The R.E.D Album » est un album moyen et très mitigé, vous l’aurez compris le changement d’ambiance ne m’a pas du tout séduit. Game s’est loupé et n’a finalement pas été à la hauteur de l’album escompté. Même si le flow, les thèmes et la plupart des prods sont à la hauteur, le fait que l’album soit incohérent lui a fait perdre de sa lourdeur.

Je ne l’ai pas encore écouté mais je pense que l’album de Weezy va faire beaucoup d’ombre à celui de Game. Ceci dit pour ceux qui ne l’ont pas encore écouté ou acheté n’hésitez pas à compléter votre collection d’albums de Game avec « The R.E.D Album ».

Note: 6/10

Share this post

Franckie Small

Hoodster. Je chausse du 42,5 et je vous emmerde.

No comments

Add yours

Connect with Facebook