The ArchAndroid – Janelle Monae

Share this post



Qui est Janelle Monae? Pour faire court et simple, c’est une femme au pouvoir surhumain. Une merveilleuse voix suave et énergique à la fois, un éclectisme sur dimensionné voir même intemporel. Du jamais entendu jusqu’ici, un mélange détonnant de soul, de hip-hop, de r&b, de pop, de rock, de chant lyrique, et de sonorité africaine sur certains titres.

Maintenant que les présentations sont faites entrons ensemble Ladies and Gentlemen, boyz and girlz, thugz & thuguettes, dans la fabuleuse galaxie de Janelle Monae. Pour se faire nous allons embarquer nos oreilles dans l’album « The ArchAndroid ». Tout d’abord il y a la pochette de l’album, sur laquelle on peut voir la chanteuse tel une pharaonne noire. Coiffée d’une couronne ornée d’une mégalopole futuriste, celle dans laquelle elle a surement dû puiser son inspiration avant de revenir parmi nous.

Ensuite, il y a la musique de Janelle Monae…L’artiste rappe et chante sur « Dance or die » en featuring avec Saul Williams. Elle déploie sa merveilleuse voix sur « Locked inside » morceau funky et lounge dont la mélodie me rappelle un des thèmes du jeu vidéo Mario 3 sur Nintendo (Hum…). Elle virevolte d’un titre calme et posé « Sir Greendown » à un track punchy et survitaminé intitulé « Cold War ». A cet instant du voyage je me dis que ce bout de femme c’est une sorte d’Andre 3000 au féminin, et apparemment même « les inrocks » sont de mon avis et je pense qu’on doit pas être les seuls, si? Quand on parle du psychédélique Dre 3000 du groupe Outkast, son acolyte Big Boi n’est jamais loin et pour le coup il assure le featuring au côté de Janelle Monae sur l’excellent « Tightrope ».

Là où le voyage prend une tournure interstellaire et que la chanteuse délivre un irrésistible titre rock entre murmure et cri, on arrête de respirer, on hoche la tête et on dit « Come alive [War of the roses] ». Le cosmos de Janelle Monae est tellement étendu sur plusieurs styles qu’elle arrive même à nous offrir un morceau d’une atmosphère presque religieuse « 57821 » feat Deep Cotton.

En terme de coup de coeur et de morceaux incontournables voici mon Quarté dans le désordre:
– Oh, Maker
– Cold War
– Neon Valley Street (titre aux sonorités Neo Soul).
– BaBopByeYa

Pour sortir un album pareil, faut avoir vécu ailleurs, et j’en suis persuadé, Janelle Monae vient d’un autre horizon. En tout cas, qu’importe d’où tu viens Janelle, je te souhaite la bienvenue sur Terre et je t’ordonne d’y rester pour encore de très longues années.

Note: 9/10


Share this post

Franckie Small

Hoodster. Je chausse du 42,5 et je vous emmerde.

No comments

Add yours

Connect with Facebook