Reggie – Redman

Share this post



Je le confesse, à part l’album « Blackout » en duo avec Method Man, je n’avais jamais écouté un album de Redman, simplement parce que ce que je voyais à travers les clips ne m’inspirait pas grand chose. Un bon petit à moi, qu’on appelle Julien Dre pour ne pas le citer, m’a conseillé de tester l’album « Reggie ».

Au départ j’étais catégorique et je lui ai dit que je ne l’écouterais pas? puis par curiosité je l’ai finalement fait. Je m’attendais à un album super agité, qui va dans tous les sens, en mode sons de débiles qui crient tout le temps, un genre de « Let’s get dirty » sur tout les tracks, et bien je me suis positivement trompé.

Redman rime avec Hip Hop. Le flow est là, l’album est super bien travaillé, rap, voix soul/rnb, instruments et beats percutants. J’ai aimé l’ensemble de l’album, contrairement à mes aprioris, Redman peut autant me faire hocher la tête bêtement sur tout un track, que me faire réfléchir ou voyager sur un autre track. L’artiste est complet et en écoutant « Reggie » on se dit que le mec est là depuis Def Squad (soit le début des années 90) mais qu’il est toujours aussi opérationnel. Que Bun B, 8Ball & MJG en prennent de la graine…

Les morceaux se suivent mais apportent à chaque fois un sentiment différent. Sur une prod South « Lite 1 witcha boi » Redman invite son acolyte Mr Meth et Bun B, sur « When the lights go off » en featuring avec Poo Bear il balance des roulements dignes d’un rappeur sudiste, sur « Thats were i be » la prod fait briser le cou, sur « All i do » Red balance un rap posé sur instruments accompagné de la sublime voix de Faith Evans.

Ca vaut vraiment le détour. Je vais pas vous parler de tous les morceaux car finalement je les ai tous appréciés et par le biais de cet album, Redman rentre officiellement dans les rappeurs que je respecte même si c’est un peu tard. Pour ceux qui suivent Redman depuis le début, continuez à le faire et sachez qu’il y a un nouveau membre qui vient d’embarquer sur le navire. Pour ceux qui ne connaissent pas ou qui comme moi ont ignoré les prouesses du rappeur pendant plusieurs années voir presque toutes leurs existences et bien c’est le moment de vous rattraper et d’admettre que Redman a sa place parmi les grands du Rap.

Note: 8,5/10


Share this post

Franckie Small

Hoodster. Je chausse du 42,5 et je vous emmerde.

No comments

Add yours