Printemps de Bourges 2011

Share this post

Cette semaine les 21 et 22 Avril, je me suis rendu au Printemps de Bourges afin de prendre du bon temps, d’assister aux concerts Hip Hop et Soul, et bien évidemment obtenir des interviews d’artistes.

C’est sous un soleil aux allures estivales que je suis arrivé sur les lieux, accompagné de ma copine qui m’a bien aidé tout au long de ce micro séjour. J’ai eu la chance d’obtenir un pass presse qui m’a permis de parader parmi les artistes, journalistes et attachées de presse. Une sorte de passe partout qui garantissait mes allées et venues à travers tout le site.

Jeudi 21 Avril:

15h35: Rendez-vous avec Mr Sopra m’baba pour une interview. L’entrevue a eu lieu dans un petit jardin prêt de l’endroit où les artistes venaient déjeuner. Quelques heures avant son show, j’ai rencontré un Soprano souriant et très sympathique qui a répondu aux questions de Baskets Blanches sans tabous et sans chichis. Merci à son staff et à son attachée de presse qui ont facilité la rencontre et m’ont permis d’effectuer une interview de qualité.
(Photo prise après l’interview)

La fête du rap au Phénix de Bourges
19h30: Après un après-midi ensoleillé, les portes du Phénix s’ouvrirent pour accueillir la foule. Composée d’un public assez jeune (moyenne d’âge: 17 ans, selon mon œil d’expert) la salle pouvant accueillir 6000 personnes était quasiment pleine.
Seth Guex: « La chevalière, marche avant, marche arrière »
C’est Seth Gueko, le rappeur de Saint Ouen l’aumône qui a ouvert le bal de ce que plus tard dans la soirée Soprano appelera « La fête du rap ». « Michto », « Shalom, Salam, Salut », « Zdedededex », « Tapis moquette », Seth Guex a chanté tous les titres phares de son album « Michto », le public était assez réceptif surtout sur les refrains plutôt simple à retenir. Finalement le mc à l’argot de gitan et son backeur ont réussi à bien chauffer les spectateurs qui ont joué le jeu. « La chevalière, marche avant, marche arrière!!! » scandée par le public était bien la preuve que le mc a fait le taf.
AKH & Faf La Rage: En mode cours de Hip Hop
Après le show « Michto » de Seth Gueko, c’est AKH et Faf La rage qui ont pris le relais. Venus présenter leur nouvel album en commun intitulé « We Luv New York », les deux vétérans de la soirée ont offert au public un show 200% hip hop. Rappant avec la dalle de jeunes emcees débutants, AKH et Faf La rage ont tout donné sur des beats à l’ancienne ou aux sonorités très « New York des années 90 ». La performance était trop lourde pour le jeune public, qui soit ne connaissait pas les nouveaux morceaux de l’album, soit était passé à côté de classique comme « Demain, c’est loin » qu’AKH a rappé backé par Faf. Le manque de respect envers Akhenaton d’un jeune homme dans le public a un peu ternis l’ambiance pendant quelques secondes, Chill (AKH) étant obligé d’interrompre le show afin de remettre l’insolent en place. Dans l’ensemble le passage d’AKH et Faf La Rage qui a tout de même duré une heure, fut une véritable prouesse rapologique, parce qu’à 40 (Faf) et 42 ans (AKH) et plus de 20 ans de carrière derrière, j’aimerais bien voir qui des rappeurs actuellement en activité délivrera un show similaire.
 
La Fouine: Artiste de la soirée
Ce n’était pas la première fois que je voyais La Fouine sur scène, mais je dois dire que le 21 avril 2011 le rappeur natif de Trappes m’a littéralement bluffé. Accompagné d’un orchestre et de son Disc Jockey, j’ai nommé DJ Battle. La Fouine est arrivé en mode Fouiny Baby: casquette, lunettes noires, veste noir bling bling et flow salace. Le public suit et connaît les paroles quasiment par coeur, rien de surprenant sachant que l’on parle d’un des meilleurs vendeurs d’albums rap français actuel. Là où j’ai compris que La Fouine était un véritable artiste complet, c’est quand il a retiré sa casquette, sa veste et ses lunettes, vêtu simplement d’une chemise noire aux manches retroussées, rappant et chantant les titres de « Laouni » ou la deuxième partie de son album. La Fouine chante de pleine voix tel un chanteur de variété française, il joue de la guitare accompagné d’un orchestre qui lui permet de balancer des titres comme « Papa », « Du ferme » ou encore « Tous les mêmes » en mode acoustique. En vraie bête de scène, La Fouine m’a mis d’accord et quoi qu’on dise sur l’artiste après avoir vu ce show, je ne peux que valider son travail et sa prestation scénique.
(Source photo: Le Monde.fr)

Soprano: La Colombe et Le Corbeau mettent le feu
Difficile de passer après La Fouine ce soir là, mais Soprano en véritable challenger a repris l’audience sous son aile (ce n’est pas un jeu de mot avec « La Colombe » mais ça y ressemble). C’est sur un « Hella Hella » survitaminé que Sopra m’baba a fait son entrée à Bourges. Devant une foule en trans, le marseillais a mis le feu. Accompagné de rappeurs du groupe La Swija, Soprano a rappé les tubes de ses deux derniers albums « La Colombe » et « Le Corbeau » et quelques classiques de son précédent album. C’est crescendo qu’il a mis le public d’accord, représentant les terres phocéennes quelques minutes après le passage de ses aînés. 
 (Source photo: Le Monde.fr)
La Sexion d’assaut: Entre Solos et Dancefloor improvisé
Pour clore le spectacle on a eu le droit à La Sexion d’Assaut. Les 7 membres, tous vêtus d’un survêtement « Wati B » blanc, ont assuré face à un public qui avait quand même prêt de 4 heures de show dans les jambes. « Desolé », « Paris va bien », « Qui t’as dit? » et même le morceau « Anti tecktonik » entre autres, ont été chantés par La Sexion. Chaque membre du groupe s’est retrouvé un à un, seul face aux 6000 spectateurs pour présenter leur morceaux solo extrait du projet « Les chroniques du 75 Vol.2 ». J’ai trouvé que le groupe n’était pas scéniquement encore super au point notamment à cause des larsens provoqués par les membres du collectif se placant trop près les uns des autres. Enfin ceci n’est qu’un détail à côté du spectacle fournit par le septuor parisien qui a clos le show sur du « Wati by night » ce qui a transformé la salle en night club improvisé. Passe-passe de breakdancer par Lefa, Salto de Maitre Gims et un bain de foule pour Black M, la soirée s’est donc terminée dans la joie et la danse.
Vendredi 22 Avril:
Après une première journée bien mouvementée, je pris le temps de me pavaner dans les rues de Bourges pour découvrir le printemps dans la ville. En effet, des scènes étaient montées un peu partout dans le centre ville accueillant de jeunes artistes et offrant au public des spectacles gratuits en plein air tout au long de la journée. 

Pour donner sa chance à tout le monde un tirage au sort était effectué chaque jour et donnait la chance à 20 artistes venant de toute la france de se produire sur ces scènes. 


Aloe Blacc et Raphael Saadiq « Soul » Bourges
De retour sur le site, j’ai eu la chance et le privilège de rencontrer Aloe Blacc de discuter avec lui et de le faire poser devant mon objectif pour quelques secondes. Big up à Ludivine son attachée de presse qui a rendu possible ce petit moment de bonheur.
Le soir arrivé, c’est Aloe qui a ouvert le show accompagné de son orchestre The Grand Scheme. Apparemment le public n’avait pas saigné son album « Good Things » (album qui a tout de même obtenu la note de 9,9/10 sur le blog, voir la chronique ici) vu que les gens n’étaient pas très réceptifs. Mais la prestation étant tellement de qualité, Aloe Blacc a tiré son épingle du jeu en faisant participer la foule. Le clou du spectacle est bien évidemment arrivé lorsque les premières notes du gigantesque « I need Dollar » ont retenti rendant la foule hystérique.
(Photo prise dans l’après-midi)

Plus tard dans la soirée c’est Raphael Saadiq qui a conquis le coeur du public, accompagné de son orchestre et de formidables choristes. Le chanteur a garanti un show 100% soul. Perso c’est quand il a chanté « Good Man » un titre extrait de son dernier album que Raphael Saadiq m’a foudroyé en plein coeur. Le public a tellement kiffé le show que sous des applaudissements interminables et les cris, le chanteur a du revenir sur scène pour satisfaire une foule affamée de vibes soul.
Le Printemps de Bourges a tenu toutes ses promesses, Le Hip Hop français et La Soul Music ont bien été représentés. Je ne regrette donc rien et pour ceux qui ont hésité à y aller, n’hésitez pas l’année prochaine, prenez vos billets parce que pour accueillir les beaux jours, ce genre de festivité c’est sensationnel!

Share this post

Franckie Small

Hoodster. Je chausse du 42,5 et je vous emmerde.

No comments

Add yours

Connect with Facebook