#PhilAdeFriday2 – Phil Adé

Share this post

Il s’appelle Philip Adetumbi, sa mère est originaire de Grenade et son père du Nigéria. Son nom de scène c’est Phil Adé, ne me demande pas pourquoi mec, il suffit de lire son nom pour comprendre (il est relou lui à poser des questions waaaa!).

Si tu le connais pas c’est le moment de faire connaissance, perso je n’en sais pas des masses sur le rappeur mais une chose est sure c’est que l’originalité et la créativité sont des mots qu’on ne peut retirer de sa biographie.

Le emcee est de retour avec une nouvelle mixtape en téléchargement depuis le 30 décembre dernier (c’est à dire en 2011 pour ceux qui auraient oublié que nous sommes passé en 2012…).

« #PhilAdeFriday2 » c’est le titre de cette nouvelle tape qui est la suite logique de « #PhilAdeFriday » bien que les deux projets aient été entrecoupés par la sortie de « A different world » une autre mixtape de Phil Adé. Commençons par le commencement et bien que je n’aime pas mettre les gens dans des cases, je vais devoir re-situer la musique de Phil Adé.

Entre la créativité d’un Theophilus London et la cool attitude d’un Wiz Khalifa vous avez Phil Adé (je suis pas certain de l’avoir bien défini mais pour vous faire une idée ça conviendra). Il y’a les rappeurs lyricistes, il y a ceux qui rappent en ne misant que sur le flow, il y a les gangstas, les cools, les fous et il y a Phil Adé. En gros le mec ne ressemble à personne, il est entre différent courant de rappeurs et tisse sa toile peinard.

Dans ses textes le rappeur parle de la vie de tous les jours (cash, meufs, réussite, ambition, weed…Ben quoi? C’est pas la même vie que toi??) avec un flow bien affuté et qu’on peut qualifier de caméléon car Phil Adé s’adapte à différents style d’instrus. Qu’elles soient posées et saccadées comme sur le titre « Crab Cake » ou plutôt percutantes comme sur le titre « Gone! » les instrus résistent peu au flow de Phil Adé qui vogue sur chaque prod, changeant de technique de track en track.

Bien que je préfère l’original, j’ai apprécié « Deadlines » qui n’est autre que la reprise du fameux « Headlines » de Drake. Par contre je suis beaucoup moins fan de « Still Ade » qui est un remix de « Still Dre », désolé Phil mais on ne touche pas aux classiques, ça m’irrite! T’as bien posé poto franchement t’as kické le truc maiiiiis…on ne touche pas aux classiques c’est la règle!

Pour le reste de « #PhilAdeFriday2 » je dois l’admettre Phil Adé est un artiste bourré d’originalité et d’éclectisme. On est pas dans du rap juste pour rapper, Phil Adé possède son univers et il nous le fait découvrir dans sa musique. Ce qu’on découvre aussi c’est son métissage qui se ressent dans les sonorités de ses projets.

Le hip hop bien sur mais aussi la soul comme sur le refrain du titre « Let it shine » ou sur le titre « Make a move », du « Hip Pop » et c’est là qu’il m’a rappelé Theophilus London sur le titre « No Talking ». La musique de Phil Adé est aussi surprenante que son métissage, il y a du flow, du texte et de la musicalité. On sent bien que le mec se prend pas la tête et que l’artiste exerce pour faire kiffer le peuple.

J’ai apprécié « #PhilAdeFriday2 » qui est une mixtape agréable à écouter. Un bon petit truc à boire ou à smoke (hey les mineurs allez pas dire à vos parents que Baskets Blanches vous incite à faire n’imp et les autres vous êtes grands et responsables!!!), des ami(e)s, une copine (pourquoi pas « une college giiiiiiiirl »? ;-)) et du Phil Adé en accompagnement, c’est la recette parfaite pour passer un bon moment, en bonne compagnie et avec de la bonne musique. C’est l’album de ce genre d’artiste que j’attends impatiemment alors Phil c’est pour quand le « bomal »?

Une mention spéciale pour le titre « My College Girl » qui m’a donné envie de retourner sur les bancs de l’école et de reproduire ce que Phil Adé raconte dans la chanson…m’enfin…!!!

Note:8/10

Share this post

Franckie Small

Hoodster. Je chausse du 42,5 et je vous emmerde.

2 comments

Add yours

Post a new comment