Nostalgia, Ultra – Frank Ocean

Share this post

Prénom: Frank Nom: Ocean Age: 23 ans, Originaire de: Nouvelle Orléans, Occupation: Rappeur, chanteur, auteur. Frank Ocean est membre du collectif Odd Future Wolf Gang Kill Them All ou OFWGKTA ou Odd Future pour faire simple et efficace. Pour ceux qui ne connaissent pas Odd Future, c’est un collectif de rap alternatif, en gros c’est des rappeurs qui ne font ni du bling bling, ni du conscient, ni du commercial, ni du hardcore, ce sont des marginaux un peu de la trempe d’un Theophilus London.

Maintenant que les présentations sont faites, concentrons nous sur Frank Ocean et sa mixtape « Nostalgia, Ultra ». Ouai c’est bon, j’en entends déjà dire « mais ça fait plus d’un mois qu’elle est sortie, ouuuuh il est en retard sur ses actus le Franckie… ». Excusez moi du retard, je ne recommencerais plus, d’ailleurs j’ai réintégré mon laboratoire et je vous promets de rattraper une partie du temps perdu.

Décidément, personne ne veut que je parle de cette tape alors? Si? Vous êtes sur? Ok bon allons y. « Nostalgia, Ultra » déjà quand t’entends le nom du projet tu te demandes si c’est vraiment un album de rap ou plutôt les enregistrements d’un nouveau gourou dissimulé dans une mixtape. Je te parles même pas de la cover de la mixtape, qui ressemble à la photo fétiche d’un fan de tuning.

Autant vous dire qu’un amateur de rap qui n’est pas curieux ne s’aventurera pas à écouter ce projet s’il se base sur l’apparence. Mais vous savez comme on dit l’habit ne fait pas le moine et j’irais même plus loin « La jaquette ne fait pas la mixtape ». J’ai l’impression que dès le moment où j’ai cliqué sur play, la mixtape « Nostalgia, Ultra » m’a happé dans un autre monde.

Un monde cool, où je pouvais presque me mettre à parader en caleçon, clope au bec, liqueur à la main bercé par des instrumentaux smoothies, chantonnant des lyrics sur les femmes, les relations, la vie et les comportements des gens. J’étais pourtant chez moi, sur mon lit mais mon esprit était vraiment loin. Frank Ocean où un rap parallèle, j’ai le sentiment que les mecs qui sortent ce genre de projet ont vécu sur une autre planète, leurs idées et leur originalité est impressionnante.

Les titres sonnent entre le rnb et le rap mais rien de ce que vous aviez déjà entendu jusqu’ici à part peut être des artistes façon Theophilus London comme je vous l’ai dit au début de la chronique. Parce que oui, il n’y a que des types comme lui ou Frank Ocean qui sont capables de te reprendre la chanson « Hotel California » du groupe de rock The Eagles et t’en faire un titre hip hop alternatif. Le thème est différent et le refrain aussi, au point que quelqu’un qui ne connait pas l’original croira que tout revient à Frank Ocean sur le titre.

Le projet s’écoute d’une traite car lorsqu’on rentre dans l’univers de Frank Ocean, on reste jusqu’à ce qu’il retire la cassette du poste (« Mais qu’est ce qu’il raconte?? »). Pour ceux qui n’ont pas écouté le projet, je fais là référence aux interludes de la mixtape qui sont assez particulières mais qui collent parfaitement au style Odd Future. Sur « Nostalgia, Ultra » tous les titres sont bons et apportent leur touche au produit final. Je retiendrais « American Wedding » (la reprise d’Hotel California), « Novacane », « Swim Good » et « We all try » qui sont pour moi les meilleurs titres.

Ça c’est fait, je suis rentré comme un fidèle dans la matrice Odd Future par le billet de Frank Ocean. Ne soyez pas surpris si le prochain album chroniqué est « Goblin » de Tyler the creator, le leader d’Odd Future. Pour ceux qui aiment découvrir autre chose que ce que l’on entend tous les jours à la radio (pour ceux qui l’écoutent), « Nostalgia, Ultra » est une bonne petite mixtape à écouter pour s’évader.

Note: 7,5/10

Share this post

Franckie Small

Hoodster. Je chausse du 42,5 et je vous emmerde.

No comments

Add yours

Connect with Facebook