No Boys Allowed – Keri Hilson

Share this post



J’étais prévenu le nouvel album de Keri Hilson est interdit aux garçons, d’où le titre « No Boys Allowed ». Mais par curiosité, je me suis quand même aventuré et j’ai croqué dans la pomme. Attendez, l’occasion était trop belle pour passer à côté de ce qu’une belle plante comme Keri peut bien vouloir interdire aux hommes!

Et bien dès le départ juste en analysant le tracklist je m’aperçois, à ma grande surprise qu’il n’y a que des featurings masculins: J.Cole, Rick Ross, Chris Brown, Nelly et Kanye West…Alors, où est la logique? En quoi le titre de l’album est cohérent avec le contenu? Les invités sur « No Boys Allowed » seraient-ils les seuls mâles à pouvoir participer à la party?

Et bien, apparemment oui, mais en même temps il faut en avoir pour pénétrer dans la zone interdite de Keri. Sexe, Swagg, Money, Fly Girls et un soupçon d’amour sont les termes qui caractérisent le mieux l’album. Keri à l’argent et nous le fait savoir sur le titre « Buyou » feat J.Cole, Keri est trop belle et il ne faut pas la jalouser, ça elle le dit formellement sur le titre « Pretty Girl Rock » dont vous pouvez trouver un remix à la fin de l’album en featuring avec Kanye West (pas exceptionnel).

Une chose m’a marqué sur l’album de Keri, c’est son envie incessante de sexe. C’est ouf! A croire que personne ne la satisfait. « The way you love me » feat Rick Ross, le morceau Ragga « Bahm Bahm », « One Night Stand » feat Chris Brown, « Gimme what i want » autant de titres dans lesquels Keri nous explique la manière dont il faut « l’aimer » pour la rendre folle, elle nous parle d’un mec qui l’a fait kiffer et avec qui elle aimerait le refaire, elle nous propose même de rester une nuit de plus.

Avec tout ça, je comprends toujours pas pourquoi son album est interdit aux mecs. Ce qui est sûr c’est qu’on comprend mieux ce que se disent les meufs entre elles grâce à Keri. Dans l’ensemble les sonorités sont variées mais les titres dansants dominent l’album. Me concernant « No Boys Allowed » n’est pas un album que je réécouterai, et de toute façon c’est interdit aux mecs donc je vais pas déroger à la règle une seconde fois.

Je trouve que cet album est tout spécialement ciblé pour les adolescentes qui veulent s’affirmer ou les « Pretty girls rock » indépendantes et qui aiment s’amuser. Petit clin d’oeil, le meilleur morceau de l’album s’appelle « All the boys »…

Note: 6/10


Share this post

Franckie Small

Hoodster. Je chausse du 42,5 et je vous emmerde.

No comments

Add yours