Monumental – Pete Rock/Smif-n-Wessun

Share this post



A votre avis quand on associe un des producteurs les plus respectés du rap jeu et un groupe légendaire de NYC qu’est ce que ça donne? La réponse est sous vos yeux mais vous faites semblant de pas la voir, c’est ça? Et bien le résultat c’est « Monumental », le nouvel album de Pete Rock et Smif-n-Wessun.

Quand on a le culot et la prétention d’appeler son album comme ça, faut non seulement avoir la carrière qui le permet et le talent nécessaire. L’album « Monumental » rempli t-il les promesses qui résident essentiellement dans son titre? Don’t panic mes ami(e)s en Baskets Blanches, vous allez bientôt le savoir!!!

Pour le duo Smif-n-Wessun, « Monumental » est leur 5ème album, pour Pete Rock ça dépend si on ne compte que ses albums solos ou aussi ceux en collaboration avec le rappeur C.L Smooth (4 albums). Si on fait les comptes des deux, cela signifie que ce projet est le 11ème pour Pete Rock. Avec 16 albums derrière eux, j’espérais bien que ces trois là nous pondent quelque chose de monumental.

Et bien à vrai dire pour tout amateur de Hip Hop qui se respecte « Monumental » est un bon album mais c’est tout. L’atmosphère qui règne sur cet album est intéressante, surtout en cette période où foisonnent les instrumentaux dirty south, les beats smoothies façon « c’est la fin de l’année scolaire, on va tous surfer les gars! » (N’est ce pas Mac Miller? Bien ou quoi Wiz? Quoi de neuf Curren$y?) ou les ambiances extra-terrestre genre « Je suis un fou moi, je révolutionne le hip hop avec des prods improbables! ».

« Monumental », c’est le retour aux sources forcé, c’est à dire que t’as pas le choix mec (ou meuf) l’instrumental sonne années 90, les flows n’ont pas dépassé l’époque où la dream team des Pippen, Barkley et Jordan était au top, l’époque des coupes-vent Helly Hansen, l’époque où New York était encore la capitale incontestée du rap. Les instrus cognent fort dans ta tête, c’est hip hop, c’est percutant, ça pue l’authenticité et le purisme.

Comme dirait ma grand-mère « Quand c’est trop, c’est laid! », et bien pour l’album de Pete Rock/Smif-N-Wessun je dirais que c’est un tantinet « trop » trop pur? trop vrai? trop à l’ancienne? En même temps c’est l’esprit du projet qui réside là. Alors faut les assumer les sonorités et les flows surtout quand on a pas connu l’époque à laquelle je fais référence quelques lignes plus haut. Par contre quand des mecs comme Raekwon, Styles P ou Freeway pour ne citer qu’eux, prennent le mic sur « Monumental » l’addition est salée.

Je parle même pas du couplet de Sean P ou celui de Memphis Bleek. Là, on parle vraiment de rap, de Hip Hop et de musique. Je dis pas que ce qui se fait actuellement n’est pas du rap mais avec « Monumental » on est vraiment proche de la définition initiale!!!

Si tu es las d’entendre la même chose, que tu es nostalgique des années 90 et du rap new-yorkais qui parle essentiellement de la rue et d’ego « dimensionné », « Monumental » va te plaire. J’ai été agréablement surpris par le titre éponyme feat Tyler Woods et Pete Rock. Comme pour « Honoris Causa » l’album de Soulkast, je suis rapidement blasé des ambiances trop puristes, trop 90’s mais faut admettre que les mecs ont fait le taf et juste parce que ce genre de retour vers le futur manque en ce moment et bien je valide ce projet.

Note: 7,5/10

Share this post

Franckie Small

Hoodster. Je chausse du 42,5 et je vous emmerde.

No comments

Add yours