L’esquisse 2 – Keny Arkana

Share this post



« L’esquisse 2 » c’est le nouveau projet de Keny Arkana, qui je tiens à le rappeler, n’est pas une rappeuse mais une contestataire qui fait du rap. On connait la militante pour ses textes engagés, prenant explicitement parti pour le peuple que le système berne au quotidien via des méthodes parfois insoupçonnées. Keny Arkana c’est des lyrics d’altermondialiste, des versets de révoltes et un rap qui touche les sujets les plus sensibles voir même tabous de notre siècle.

Comprenez ma surprise et la curiosité qui est née en moi, lorsque j’ai lu dans une interview qu’elle donnait dans le magazine Rap Mag du mois de mai, que pour ce projet elle va privilégier la forme au fond, que « L’esquisse 2 » serait plus du « kickage » au feeling des instrus qu’une prise de tête pour délivrer tel message de tel manière pour toucher le public de tel façon… Bon, Keny Arkana a aussi précisé dans cette entrevue qu’elle ne tomberait pas non plus dans l’egotrip et en profiterait pour offrir du temps de mic à des artistes qu’elle apprécie.

Celui ou celle qui pense que dans « L’esquisse 2 », la mc d’origine argentine a mis de côté ses valeurs et les idéaux pour lesquels elle se saigne depuis le début de sa carrière, se trompe totalement. Ce projet est une bataille avant la guerre,oui car il s’agit toujours de combat, de lutte et de révolution dans les textes de Keny Arkana.

Quasiment tout le long du projet, elle accuse, condamne, fédère et lance des appels pour comprendre et surtout combattre le système. Un système qu’elle n’affectionne en aucun point, que ce soit politique, économique, écologique, éducatif ou environnemental. Finalement, à part quelques essais au niveau des instrumentaux comme sur « Nature sauvage » composé par Manu Chao, sur « A la vibe et mektoub » ou sur « Hors Game » qu’elle a composé elle même, il n’y a pas de trêve à l’insurrection de Keny Arkana.

Pas besoin de vous faire un dessin, les textes que contient ce projet sont lourd de sens et pleins de réalité sur le monde qui nous entoure. Le flow de la rappeuse est fluide et je trouve que son accent marseillais apporte de la musicalité à sa voix. En parlant de Marseille, beaucoup de rappeurs de la ville sont présents sur le cd. Dans le titre « De l’Opéra à la plaine II » Keny Arkana invite tout son quartier à freestyler le temps d’un morceau.

« L’esquisse 2 » c’est une sorte d’exutoire avant l’album, Keny Arkana s’y fait plaisir tout en conservant les fers de lance de sa musique. En plus de se faire plaisir, la marseillaise rend hommage au rap marseillais et à l’ancienne école sur le titre « Old School dédicace ». Peu d’artistes de rap français sont capables d’autant de prises de positions sur un même projet. A la fin de l’écoute, je me dis que Keny Arkana a beaucoup de mérite et qu’il faut vraiment rapper avec les tripes et le coeur pour pouvoir sortir des textes pareils. J’attends l’album avec impatience pour une nouvelle chronique.

Note: 8/10

Share this post

Franckie Small

Hoodster. Je chausse du 42,5 et je vous emmerde.

No comments

Add yours

Connect with Facebook