Les chroniques du 75 vol.2

Share this post



O Sisters, « O’Brothers »!! Côté Hip Hop « Paris Va bien », et faut l’avouer la fraîcheur dans le game c’est la Sexion d’Assaut qui nous l’apporte avec « Les Chroniques du 75 vol.2 ». Ce projet c’est « Le relais » entre « L’école des points vitaux », le premier album triple disque de platine de la Sexion et le prochain album qui devrait être disque de cristal si on s’en tient aux lyrics des membres du groupe.

« Cramponnez-vous » mes amis parce que la Sexion d’Assaut confirme son statut de collectif rap number one en France et je dois dire que c’est Hip Hop à souhait. Issu de Paris intra muros, l’équipe balance des « Ra-Fall » de rimes sur tout le reste du territoire français, une énergie impressionnante déborde de chaque morceau et une chose est sûre c’est que la Sexion est loin d’être « A bout de Souffle ».

Chaque membre du groupe a eu le droit à un solo sur le projet. Pas d’erreur, tous les emcees de l’équipe ont relevé le niveau . Le « Flow d’killer » de JR Ochrome ou de « Mamadou » (Doumams) sont autant d’atouts pour la Sexion d’Assaut que les versets de Maska sur « Traqué », ceux d’Adams Diallo sur « A.D » ou de Black Mesrimes sur « Black Shady Part 2″. Mais la cerise sur le gâteau, il faut l’admettre, c’est la voix et la créativité de Maitre Gims qui comme s’il s’agissait d' »Instinct de survie » apporte sa valeur ajoutée à chaque apparition.

« Pas d’chance » pour les haters, Maitre Gims et son équipe ne sont qu’à 30%, alors imaginez ce que ça va donner si le niveau augmente. Côté instru, la livraison est lourde et associée aux lyrics des 7 rappeurs qui forment le groupe, le résultat donne un projet qui devrait plaire à un public jeune, des B-Girls aux « Boy’s in the hood » adeptes d’un rap à la fois street, fun(ky) et épuré. « Mais qui t’as dit? » que le rap était mort, pas la Sexion en tout cas. « Plus qu’un son » lourd « Brut Sale et Salissant », la musique de la Sexion d’Assaut c’est le renouveau du rap français.

« Les chroniques du 75 vol.2 » c’est du real hip hop à écouter sans modération que tu sois « Noir », blanc, reubeu, ou noiche. En somme, c’est un putain de projet en attendant l’apogée. Si je devais laisser parler un membre du groupe il dirait « c’est du wati bon son » mais « Vu la haine que j’ai » c’est plutôt du Wati « Breh ».

Note: 9/10


Share this post

Franckie Small

Hoodster. Je chausse du 42,5 et je vous emmerde.

No comments

Add yours

Connect with Facebook