La Matrice – Vincenzo

Share this post

« La Matrice » c’est le titre du premier album solo de Don Vincenzo du groupe marseillais Psy 4 de la rime. Que personne ne me dise qu’il ne connaît pas les Psy 4 de la rime s’il vous plait. Vu l’heure qu’il est, je préfère passer directement au cas Vincenzo que vous faire la bio de « la Psykiatra » en introduction. Merci de votre compréhension!!! Et puis ceux qui ne connaissent pas et qui ne sont pas contents: Un c’est pareil, deux vous n’aviez qu’à vous renseigner avant et trois Baskets Blanches c’est pas wikipédia (sinon ça se saurait)! Et là y’en a bien un qui dira: « Oh t’as vu sur Baskets Blanches, ils sont violents, ils agressent les lecteurs, perso je ne reviendrai pas!!! »…Mouai!

Entre « Block Party » le premier album des Psy 4 (2002) et « La matrice » le premier album solo de Vincenzo, il se sera écoulé 10 ans! Une décennie avant que celui qu’on appelle Don Vincenzo se décide enfin à sortir un album et exprimer seul ce qu’il était cantonné à dire en un couplet (je généralise bien sur) dans les morceaux des Psy 4 de la rime.

Niveau sonorités, rien à dire, le choix des prods est très bon et d’ailleurs se serait mentir si je vous disais que les instrumentaux sur lesquels débite Vincenzo ne lui vont pas comme un gant. C’est mélodique, c’est hip hop et encore une fois ça ressemble bien à ce qu’on pouvait attendre de Vincenzo. Alors je n’ai pas réussi à me procurer la liste des producteurs de l’album mais il me semble que Vincenzo apprécie le même genre de prods qu’Ol Kainry.

Je n’ai jamais vraiment étudié le cas Vincenzo avant l’écoute de « La Matrice » pourtant le rappeur n’en est pas à son coup d’essai, si on ne compte pas les projets avec son groupe, le marseillais à déjà sorti 3 mixtapes intitulées « Vue des blocks » I, II & III. Ce qu’il me reste de Vincenzo avant ce premier solo c’est donc bien évidemment ses couplets au sein de « la psykiatra ». Je l’avoue, je n’ai jamais vraiment accroché et cet album était un moyen de me racheter ou un moyen que Vincenzo se rachète une place dans mon coeur.

Les textes sont bons, Vincenzo tient un discours fédérateur et rappe les réalités de la vie, de sa vie, de la mienne et de la votre. Le rappeur parle du système, rend hommage au rap français sur « R.A.P » feat Younghilla, parle de femmes sur « Shawty » feat VR ou sur le titre « Valentine », de solitude, de réussite, d’espoir, etc. Le contenu est intéressant même si je n’y trouve rien d’exceptionnel, en gros c’est du déjà entendu non seulement dans le rap français global mais aussi sur les albums des Psy 4.

Le flow de Vincenzo n’a rien de fabuleux non plus, il interprète bien ses titres et fait passer de l’émotion dans chaque texte mais dans l’ensemble à part l’énergie et la technique, je n’y trouve pas mon compte (sur ce coup je parle en toute subjectivité). Pour tout vous dire, j’ai apprécié l’album mais sans plus. « La matrice » s’écoute sans forcer et nous fait découvrir ou rédécouvrir l’univers de Vincenzo que l’on connaît finalement déjà au travers de ses anciens projets de groupe. Il faut le souligner, Vincenzo arrive avec l’étiquette Psy 4 de la rime mais ce qu’il manque justement c’est le petit plus qui te fait oublier un peu l’affiliation au groupe et te dire « ah ouai Vincenzo en groupe c’est ça et en solo c’est ça »

Beaucoup d’invités sur « La Matrice »: Psy 4 de la rime, Brick & Lace, VR, Younghilla, Said, S.tban de Lygne 26, MOH, Djamila, Le bal Achraf, Alonzo, Brigante de Révolution Urbaine, REDK de Carpe Diem et Fahar du groupe Puissance Nord. Pas de réels surprises dans tout ça mis à part le morceau « Valentine » qui m’a bien plu. Juste du bon rap made in Marseille, sans prétention. « La Matrice » est un album modeste  à l’instar de son auteur, qui mérite quand même d’être écouté même si moi, Franckie Small, je n’ai pas crié au chef d’oeuvre.

Note: 13/20

Share this post

Franckie Small

Hoodster. Je chausse du 42,5 et je vous emmerde.

No comments

Add yours