Iron Mic 2.0 – Ol’Kainry

Share this post



Comme un peu tout le monde depuis hier, j’alterne entre l’album de Rohff et le nouveau Ol’Kainry. « Iron Mic 2.0 » c’est le nom de ce nouvel opus, en référence au boxeur Mike Tyson qu’on surnommait « Iron Mike ». Vous comprendrez donc le parallèle entre le « Mic » et « Mike », entre la puissance des « Punchlines » et la puissance d’une droite de Tyson.

Pour rentrer dans le vif du sujet, « Iron Mic 2.0 » c’est le retour de Mister Ol qui n’avait pas sorti de gros projet depuis son dernier album « Demolition Man » en 2008. Là, le Mc Essonnien revient en puissance avec un double album, généreux en featurings et en exercices de styles. 24 morceaux dont 16 featurings, et là je me pose la question: Est-ce un album ou une compilation?

A l’écoute le projet ressemble plus à une compile qu’un album et c’est un peu le souci. Car quand on dit album on s’attend plus à un truc intimiste avec 2/3 feats pas plus. Au contraire ici les collaborations ont pris le dessus sur les morceaux solos, qui sont pourtant très bon. L’intro « Au max 2.0 ». Titre dans lequel Ol balance quelques punchlines visant le créateur d’une marque de talons qui a freiné son projet il y a quelques mois car le rappeur utilisait le nom de sa marque en l’associant à des « sexy leggings ».

« Questions Universelles », « La Faucheuse », « ABS Team », « Au Max », « Stop », autant de solos qui laissent présager que si celui qu’on appelle Dyf se serait contenté d’un « album » en tant que tel, il aurait surement été aussi bon que celui qu’il nous propose là. Etait-ce donc nécessaire d’inviter autant de Emcees? Excepté ce bémol, on ne va pas cracher dans la soupe parce que dans le contenu, le rappeur et ses invités n’ont pas été radins.

Les punchlines et les flows sont réunis « Boug detere » feat Tito Prince, « Pass Dess » feat Youssoupha. Les textes uppercuts sont là « Moi vs Moi » feat Medine ou « Miroir sans teint » featuring Sinik. Parfois Ol’Kainry se livre à des crochets personnels « Ma life » feat Tairo, parfois il nous emmène dans des égotrips excellents « Beleck ici ça tire » feat DRY. « Iron Mic 2.0 », si j’ai bien compris le concept, c’est Ol’Kainry qui lance le défi au rap français de venir le tester sur son album.

Et si je ne me trompe pas alors c’est une réussite. Le rap français tient encore dans ses rangs de bons challengers. Vous voulez savoir si Mister Ol à pris des K.O ou s’il en a disrtibué? Pour le savoir enfilez votre casque de protection (obligatoire) et monter sur le ring…Tiendrez vous les 24 Rounds?

Note: 8/10


Share this post

Franckie Small

Hoodster. Je chausse du 42,5 et je vous emmerde.

No comments

Add yours

Connect with Facebook