[Interview] « Parlons Rap avec… Hamza »

Share this post

« PARLONS RAP AVEC… HAMZA »

Quelques jours avant la sortie de « New Casanova », nous avons rencontré Hamza pour parler rap. L’occasion pour nous de revenir avec lui sur son parcours, ses influences et ses classiques. Focus sur l’étoile montante de Bruxelles dans le « Parlons Rap avec… Hamza » !

nchamza

Comment ça va depuis la dernière fois ?

Calme, on est là.

Peux-tu me citer 3 choses qu’il faut impérativement savoir sur « New Casanova » ?

Déjà c’est un projet entièrement dancehall. Ensuite, je peux te dire que j’ai fait de nouveau la plupart des prods. Et pour finir, il sera disponible partout en téléchargement gratuit.

Si tu ne devais retenir qu’un seul titre sur le projet ?

C’est pas facile mais je dirais « El Dorado ». Je trouve que artistiquement c’est le plus chaud et c’est le morceau qui a le plus ce côté Jamaïcain, dans tout ce qui est slang et la manière de poser.

Une seule prod ?

« Un bonheur pour un malheur », c’est une de mes prods et je la trouve sympa.

Une seule phase ?

« Dans son pussy glisse comme au ski alpin » (rires).

Qu’est-ce qui tournait dans tes oreilles pendant la conception du projet ?

J’écoutais pas mal Roy Wood$, l’album de Partynextdoor aussi. En fait j’écoutais beaucoup les trucs de Toronto à ce moment là. J’étais à fond dans ce délire là.

Qu’as-tu écouté aujourd’hui ?

Je galère, j’ai même pas pris mes écouteurs avec moi. J’ai dormi tout le trajet (rires).

Est-ce que tu te souviens du premier titre de rap que tu as entendu ?

Le premier titre de rap je pense que c’était un titre de Tupac, mais après lequel je m’en souviens plus trop. Un titre sur « All Eyez On Me » je crois.

Du morceau qui t’a donné envie de prendre le micro ?

L’artiste qui m’a vraiment donné envie de prendre le micro c’est 50 Cent, en rappeur français c’était Booba. Mais pour Fifty c’était l’ensemble de ses morceaux, pas un en particulier.

Un 16 mesures que tu connais par cœur et/ou qui t’as particulièrement marqué ?

Dernièrement là, les couplets de 21 Savage me font bien marrer. Je le trouve super fort techniquement, ses lyrics sont chauds. Après je ne suis pas le plus fort pour retenir les couplets donc c’est pas évident.

Ton meilleur souvenir de scène ?

Mon meilleur souvenir de scène c’était le festival de Dour, cet été en août. Vraiment ma meilleure scène.

Le concert que t’as préféré en tant que spectateur ?

J’ai pas vu tant de concerts que ça. Le dernier que j’ai vu c’était ILoveMakonnen chez nous en Belgique, c’était pas mal. Sinon j’avais vu un showcase de Travis $cott à Bruxelles, c’est peut être un des trucs qui m’a le plus marqué. À l’époque de « Rodéo », l’année dernière.

L’album que tu as préféré en 2016 ?

Il y en a eu plein de bons en 2016. Kanye, Drake, Partynextdoor, Travis $cott, tous leurs projets étaient lourds, c’est hyper chaud de choisir. Sinon en rap français j’ai bien aimé le projet de SCH.

Le dernier titre qui t’a giflé ?

Le dernier titre qui m’a giflé c’est un son de Starrah, je ne sais pas si tu connais. C’est la meuf qui a écrit « Pick up the phone » pour Travis. À la base elle avait posé avec Young Thug et Quavo pour la mixtape de Young Thug et Travis a repris tout son couplet et le refrain. Elle est super balaise cette meuf, elle a aussi fait un morceau avec Kehlani qui s’appelle « Rush », celui là m’a bien giflé.

T’es plutôt Ramriddlz ou Partynextdoor ?

Je dirais Partynextdoor mais je kiff autant les deux artistes. Mais Partynextdoor pour sa technique et sa force mélodique. En plus c’est un beatmaker aussi, comme moi.

Le rappeur ultime selon toi ?

Je dirais Kanye West. Que ce soit l’image, ou même en général.

Le beatmaker ultime selon toi ?

Encore une fois il y en a plein que j’aime bien. Mais si je devais en citer un, je dirais Boi-1da… ou peut-être Metro Boomin (rires).

Ton meilleur souvenir de featuring ?

Le truc le plus marrant c’était le featuring avec Damso. Le jour où on a fait notre première session, les flics ont débarqué au studio. C’est un home studio dans une cave et au dessus il y a des voisins. On était plein avec la musique à fond et ça fumait donc les flics sont arrivés avec des chiens et nous ont cassé la session (rires). On est tous rentré mais par la suite on a refait des sessions et ça s’est bien passé.

Ta collaboration de rêve ?

Je crois que je vais dire Michael Jackson, il est dans une folie. Avec Janet sur le refrain (rires).

En terme de flow, la performance qui t’as le plus marqué ?

En terme de flow, Busta Rhymes c’est celui qui m’a le plus giflé. Après il y a aussi Method Man du Wu Tang qui était super chaud.

Si tu devais clipper un morceau de rap francophone qui n’a jamais été clippé ?

Si je pense à un morceau à moi, j’aurais dis « Mi Amor ».

Ton top 3 des albums rap ?

Ça c’est chaud (rires). Je dirais « Get Rich or Die Trying » de Fifty, « Rodéo » de Travis $cott et peut être « Pluto » de Future. Mais je pourrais te dire autre chose un autre jour.

Pour terminer, si je te dis Baskets Blanches, qu’est-ce que ça t’évoque ?

Je sais pas pourquoi mais je vois une paire d’Air Force One blanche (rires).

Merci à toi !

Merci à toi aussi !

Crédit Photo :

Share this post

Toni S.

Dans la matrice comme Néo. Peu d'élus dans nos milieux. Paris East-Side

No comments

Add yours

Connect with Facebook