[Interview] Parlons rap avec…Fababy

Share this post

FABABY - 12 -® Fifou (Sept. 2015)

A l’occasion de la sortie de son deuxième album « Ange & Démon« , nous avons rencontrés Fababy pour une interview « Parlons Rap… ». Nous rappelons que le concept de l’interview est de ne pas parler de l’album de l’artiste (hormis sur une question) et d’échanger sur sa culture rap en général.

Peux-tu te présenter sans utiliser les mots : Fababy, Rap, Hip-Hop, Ange & Démon, 93, La Symphonie des Chargeurs, La Force du nombre ? 

Je suis un artiste originaire de la Banlieue Nord de Paris, je fais partie de cette génération de freestyleurs qui a émergé au début des années 2010 avec des emcees comme S-Pri Noir, Hayce Lemsi, Sadek et d’autres encore. Mon style est basé sur la plume, j’aime les punchlines, les jeux de mots ; en terme d’univers, je suis assez ouvert, je pense. Je suis capable de faire des titres très ouverts, lover ou festifs, en même temps je peux faire des titres très street, basés sur la performance, je peux aussi faire des titres introspectifs ; d’où le titre de mon nouvel album dont je n’ai pas le droit de prononcer le mot.

Quelles sont les 3 choses les plus importantes à savoir sur ton album ?
D’abord que c’est c’est un bon album dont je suis fier ; à chaque fois que je l’écoute, je ne zappe aucun titre, tout s’enchaîne naturellement et chaque titre prépare le terrain pour la chanson suivante. C’était un défi de faire un disque avec des ambiances différentes et qui reste cohérent en un seul et même bloc. Tant sur les univers musicaux que sur le thématiques abordées… Ensuite je dirais que « Ange & Démon » est très musical. Avec mes équipes, on a pris beaucoup de temps à choisir les musiques, l’objectif était que le disque soit ‘mélodique’ dans son ensemble, même sur les titres très Rap… La troisième chose, je dirais que je chante beaucoup, et dans des styles différents, Trap, Blues, Soul. Je ne sais pas si les gens vont aimer mais c’est peut-être la chose la plus importante de ce disque.

La phrase qui résume le mieux ton album ?
Y’en a qui disent que c’est l’album de la maturité, je dirais que c’est plutôt l’album de la libération. J’ose des choses que je voulais faire depuis longtemps mais que je n’osais pas faire, chanter par exemple, ou intégrer de la musique africaine. Je me suis découvert pendant la conception de ce disque, je suis même arrivé à me surprendre.

La prod qui représente le mieux ton projet ?
Dur à dire vu l’éclectisme de mon disque. En fait, y’en a pas, aucune prod ne peut résumer l’album. Si je te dis « Film Noir » qui est peut-être ma préférée, elle ne reflète pas l’ensemble de l’album alors que c’est un titre très important. Le titre « Love D’un Voyou » qui a été un gros carton cet automne est probablement celui qui résumera pour beaucoup mon album mais pareil il n’est pas du tout représentatif de l’ensemble des titres. Non, franchement impossible de s’arrêter sur un seul titre ou une seule prod. Faut écouter pour comprendre…

Ce qui tournait dans tes oreilles lors de la conception de l’album ?
Rien en particulier, et plein de choses en même temps. Du rap, français surtout, de la musique africaine, des oldies, la radio… J’aime plein de styles.

Ta dernière découverte musicale ?
Meryl, une artiste martiniquaise. Très forte…

Qu’as-tu écouté aujourd’hui ?
« Millions » de S-Pri Noir. Je l’écoute quasiment tous les jours.

FABABY - 09 -® Fifou (Sept. 2015)

Le premier titre de Rap que tu as entendu ?
Je ne suis pas sûr mais je crois que c’est un titre d’Oxmo, un titre de l’époque Time Bomb ou « Mama Lova« . J’ai toujours eu du rap autour de mois donc c’est dur d’avoir une idée précise. Ca se trouve c’est un titre de Solaar.

Le morceau de Rap qui t’a donné envie de faire du son ?
Sans hésiter, c’est « Creuset de Voyous » de Rohff.

Le rappeur ultime selon toi et pourquoi ?
Sans hésiter aussi, c’est Kery James pour moi. Si tu regardes en terme d’écriture, de flow, de longévité et de constance, y’a pas grand monde ; il est capable de te faire un titre ‘rue’ où il est dans la performance, comme il est capable de sortir un titre avec du fond, qui fait réfléchir, qui fait prendre du recul. C’est un vrai MC qui reste fidèle aux origines de ce qu’est le Hip-Hop et qui malgré une jeunesse difficile a toujours prôné le respect et la tolérance.

Le beatmaker ultime selon toi ?
DJ Erise ou JimiBlack.

Un 16 mesures qui t’a marqué ?
Je te dis direct « À Bout Portant » de Rohff. Pfff… C’est d’une puissance.

Si tu devais clipper un un morceau de rap Français qui n’a jamais été clippé ?
Je te dirais « Thug Love » de Kery James et Vitaa.

Si tu devais emprunter le timbre de voix d’un autre MC ?
Sefyu, peut-être. J’aime beaucoup.

FABABY - 08 -® Fifou (Sept. 2015)
Quelle sortie attends-tu le plus cette année ?
Il y’en a plusieurs mais celui que j’attends le plus, c’est l’album de S-Pri Noir. C’est un artiste incroyable, unique. C’est un des meilleurs rappeurs français. Un des meilleurs freestyleurs aussi. Je suis très content de tout ce qui lui arrive en ce moment, y’a beaucoup de gens qui ont pu le découvrir grace au titre qu’il a fait avec Nekfeu. Il mérite vraiment d’être mis en lumière.

Mac Tyer, JoeyStarr, Kaaris, Nakk Mendosa, Sefyu ou Despo ?
Ce sont tous de grands rappeurs, mais sans hésiter, Despo. C’est mon mentor, il m’a mis le pied à l’étrier, il a beaucoup influencé mon style de départ et il est toujours là pour donner ses conseils. Oui, Despo sans l’ombre d’une hésitation.

Si tu devais former un groupe avec 3 MC’s, tu choisirais qui ?
Avec S-Pri Noir et Dadju. Une équipe de choc, non ?

Si tu devais sampler un morceau de variété française, tu prendrais lequel ?
« Quand On Arrive En Ville » de Balavoine.

Ton meilleur souvenir de concert ?
Mon concert au Réservoir y’a 2 ans.

Nas ou Jay-Z ?
Y’a quelques années, je t’aurais peut-être répondu Nas mais Jay-Z a cette réussite Business et People que son concurrent n’a pas pour le moment. Donc Jay-Z.

2Pac ou Biggie ?
Biggie, je l’ai plus écouté.

La Trap, ça évoque quoi pour toi ?
Une rythmique saccadée.

La Meilleure performance en terme de flow que tu aies entendue ?
Kaaris sur le titre « Chargé« . Très très fort…

Fababy
Ton top 3 des albums de rap français ?
« A L’ombre du Showbusiness » de Kery James, « La Fierté des Notres » de Rohff et « Temps Mort » de Booba.

Le dernier titre qui t’a giflé ?
« Millions » de S-Pri Noir.

Ton meilleur souvenir de featuring ?
Franchement, tous. Je fais toutes mes collaborations pour des raisons artistiques ou humaines, ou les deux à la fois. Je les mets tous au même niveau.

Si tu avais carte blanche pour un feat. (toutes frontières, époques confondues), qui choisirais-tu ?
Michael Jackson. Original, hein…? C’est le plus grand entertainer de tous les temps, il a sorti des disques y’a 40 ans que les adultes et les enfants d’aujourd’hui écoutent toujours. Je suis né au milieu des années 80, il y a toujours eu du Michael Jackson qui tournait à la maison. Le gars est trop fort.

L’album dont tu ne te lasseras jamais, tous styles confondus ?
« La Fierté des Notres » de Rohff.

Baskets Blanches ?
Elles sont vraiment blanches ?

fab2

Share this post

Franckie Small

Hoodster. Je chausse du 42,5 et je vous emmerde.

No comments

Add yours

Connect with Facebook