Interview BOOSKA-P – « En mode Booska-Tape »

Share this post

Le 30 janvier 2012 sortira dans les bacs et sur iTunes le volume 1 de la « Booska-tape ». Ce projet initié par les créateurs du site Booska-P.com est une sorte de vitrine musicale permettant de mettre en avant les nouveaux talents de ce que l’on appelle communément « le rap jeu ». Afin d’en savoir plus sur le premier projet musical siglé Booska-P, je suis parti à la rencontre de Fif qui est l’un des fondateurs du site.

Pour ceux qui ne vous connaissent pas peux-tu nous présenter le site Booska-P.com?

Booska-P .com est  le premier site de rap français. Le site a été crée en mai 2005 mais la première mise en ligne a été faite en octobre 2005. Nous sommes trois à avoir fondé le site : Hamad, Alexis et moi-même Fif. Et aujourd’hui nous avons un monteur et des équipe de chroniqueurs qui postent régulièrement sur le site.

On a tous toujours été passionné de rap, de cinéma et de sport mais nous ça nous soulait de lire l’actualité sur les autres sites, on voulait créer notre propre média. On s’est dit qu’on allait faire des vidéos comme ça le visiteur aurait juste à cliquer et regarder le contenu et le site s’est développé de cette manière petit à petit. Et il faut savoir qu’à l’époque, lorsque nous avons lancé Booska-P, à l’époque il y avait déjà des sites qui parlaient de rap (bounce2dis, Rap2k) mais on a inventé un format parce qu’il faut savoir qu’un site 100% rap français, ça n’existait pas avant.  Tout était mélangé sur les autres sites mais un site 100% rap français avec de la vidéo prise sur le tas ça n’existait. Booska-P est inventeur d’une vocation.

Quel est le but de la « Booska-Tape » ? Pourquoi sortir une mixtape lorsque l’on est un site internet ?

Depuis nos débuts on travaille avec des artistes plus ou moins underground et on a toujours essayé de mettre en avant les petits en essayant de les amener vers le haut. On le fait à travers des freestyles, des interviews ainsi qu’à travers leurs clips que nous diffusons. Un peu comme ce que l’on a fait avec Sexion d’Assaut, Mister You et plein d’autres. Je te cite les plus connus parce que c’est eux qui ont explosé dernièrement. Booska-P est donc une sorte de tremplin pour certains artistes.  Et le but de la Booska-Tape c’est de reproduire le même principe (Tremplin) mais sur support CD. C’est notre taf, c’est ce qu’on fait toute l’année tu vois ? C’est comme une mission : On s’est dit autant prendre une grosse partie des  nouveaux talents et essayé de leur donner un peu de lumière mais autrement que sur le site.

Comment s’est faite la sélection des artistes ? Sachant que le rap français possède un nombre incroyable de nouveaux talents ?

Déjà il faut savoir que les artistes qui composent la Booska-Tape sont des artistes que l’on apprécie et que l’on suit toute l’année parce que ces artistes nous envoient leurs nouveautés régulièrement. C sont des artistes qui font un certain buzz et qui sont appréciés sur Booska-P. Dans la compilation ils sont 17 mais il ne faut pas se mentir en vrai il y en a plein mais au bout d’un moment il faut faire une sélection.  Nous ne voulions pas faire de double album, donc on a pris ceux qui nous paraissaient les plus chauds et qui ont surtout un projet pour l’année 2012. Parce que le but c’est de prendre des mecs bons, des mecs suivis sur le site et des mecs qui ont de l’actualité pour cette année.

Qui s’est occupé des prods ?

Au départ on n’avait que des prods de J-Fase donc on proposait aux artistes ses prods. Et quand les artistes n’accrochaient pas aux prods de J-Fase ils kickaient sur des prods de beatmaker à eux. C’est pour ça que dans la Booska-Tape il y a plusieurs univers différents.

Quel est ton morceau préféré de la booskatape ? Pourquoi ?

Euuh…TOUS !!! (rires).

Et si tu ne devais en choisir qu’un?

(Longue hésitation…) … (Très longue hésitation, genre 30 secondes 🙂 ). Là je pense à Sadek mais y’a aussi Fababy, t’as L.E.C.K. (ndlr : Si on considère qu’il a sorti Sadek en premier c’est qu’inconsciemment c’est son titre préféré non ?).

Pourquoi avoir choisi de sortir le titre « Triumphal » de L.E.C.K comme premier extrait de la « Booska-Tape » ? Avez-vous considéré que c’était le meilleur ou celui qui allait toucher le plus large public ?

On a choisi L.E.C.K parce que déjà il a deux morceaux sur la Booska-Tape. Et en fait c’est parti d’un pari qu’on a fait avec lui par rapport à une vidéo. En fait avant la Booska-Tape on était parti le filmer pour un freestyle qui n’avait pas fait énormément de vues. Et il trouvait que ça n’avait pas fait le buzz donc il a dit qu’il voulait faire une autre vidéo. Et le pari c’était que si sa vidéo cartonnait, on lui devait deux titres sur la « Booska-Tape » !!!

On lui a dit ok mais en le charriant en mode « ouai c’est ça ouai !!! » et finalement sa vidéo a cartonné (ndlr : freestyle dans le grec à Vitry >> ICI). J’ai donc tenu ma promesse et je lui ai mis deux titres dans le projet.

Et pourquoi on a choisi son morceau « Triumphal » ? Parce que c’est un morceau street et en même temps il a fait un refrain qui à l’étoffe pour passer en radio.  En fait il fait parti des 2/3 morceaux qui peuvent glisser en radio. Tu as Sultan qui a fait un titre qui est vraiment un single avec une meuf au refrain, t’as Amy  elle a fait un refrain chanté mais L.E.C.K était le seul qui a condensé les deux.

Sachant qu’ils ont eu un certain succès l’année dernière, Pourquoi ne pas avoir invité des rookies comme 1.9.9.5 ?

Le pire c’est qu’ils étaient dedans à la base, ils ont enregistré le morceau pour le projet mais pour des raisons diverses, ils ne sont finalement pas dedans.

Qui est le meilleur rappeur/groupe français pour toi ?

C’est dur à dire… Je ne sais pas si y’a un meilleur rappeur français. En gros il y a des artistes qui se démarquent selon les années. On va prendre le cas de Rohff et Booba parce qu’on ne va pas se mentir c’est l’exemple le plus frappant.

Une année les gens préfèrent l’album de l’un et l’année suivant c’est le contraire. Et puis certain te diront que ce ne sont pas eux les meilleurs, un mec te dira que c’est Flynt, un autre te dira que c’est Oxmo (Puccino), et un autre te citera Lino. (Ndlr : Je pense encore une fois que si Fif nous a cité ces rappeurs parmi tant d’autres ce n’est pas anodin…)

Mais franchement je ne peux pas te dire qui est LE meilleur rappeur parce que une année sur l’autre mon avis change. Par contre je ne pense pas qu’il y ait un meilleur rappeur absolu mais en gros c’est comme les championnats de Football, la meilleure équipe change en fonction des saisons et  le meilleur rappeur change en fonction des sorties d’albums.

 

Quel est le MC/groupe le plus prometteur ?

Mais si je dis ça, non si Booska-P dis ça, c’est pas bon gros, tu veux me mettre dans les problèmes (rires).  Si Booska-P dis « Ouai un tel c’est lui le plus chaud des nouveaux talents… » c’est des histoires. Je suis obligé de faire le politicien, genre en off je pourrais te dire c’est un tel mais au grand public comme ça je ne peux pas (rires).

Mais tu as le droit d’avoir une préférence (rires) ?

Mais t’es fou à mon niveau je ne peux pas dire mes préférences…

Bon, alors 3 artistes que tu sens bien parti pour faire mal une fois l’album sorti ?

C’est peut être pas pour le prochain album mais plus loin dans le futur parce que une carrière ça se construit sur du long terme. Mais je pense que L.E.C.K fait parti des emcees les plus complets, y’a aussi Sadek et Fababy. Pour moi ces 3 rappeurs là (entre autres…) de ce que je vois, de ce que j’entends L.E.C.K en premier puis Fababy et Sadek. (Ndlr : A force j’ai fini par lui tirer les vers du nez 🙂 ).

Vous avez dernièrement eu une semaine sur Skyrock pour l’émission « Planète Rap ». Penses-tu qu’il est indispensable d’avoir sa semaine à « Planète Rap » pour promouvoir un projet ?

Franchement non, je ne pense pas parce que y’a des gens qui ont prouvé qu’ils n’avaient pas besoin d’un Planète rap. Ce qui compte c’est surtout d’être en playlist (Ndlr : Pour ceux qui ne savent pas, être en playlist c’est avoir un morceau qui passe en rotation sur la radio).  Planète Rap c’est bien parce que ça fait du buzz, ça fait connaître ton projet c’est important.

Aujourd’hui bien qu’il y en ait qui raconte leur vie et qui dénigre l’émission, tout le monde kifferait avoir un Planète Rap. Parce que Planète Rap c’est la seule émission rap nationale. Donc si t’es un rappeur c’est normal que tu viennes sur Skyrock vu que c’est la seule radio qui diffuse dans tous l’hexagone. Et 88.2 c’est très bien mais ils ne diffusent qu’à Paname.

Un Planète Rap ça permet de faire découvrir un projet et je te cache pas que quand j’ai obtenu deux planètes rap, j’étais super content. Nous, à la base, sachant que l’on a notre propre média on s’est dit Planète Rap il faut que ce soit une option et pas un but. Parce que y’a plein d’artistes qui ont pour but de passer sur Planète Rap mais à côté ils ne font pas le travail. Puis quand Skyrock ne diffuse pas leur musique ils « pleurent ». Pour nous Skyrock on l’a défini comme un plus, donc on a bossé notre terrain comme on sait le faire et comme on a toujours fait.

Comment avez-vous obtenu cette semaine ? 

A l’instar de tout artiste qui sort un projet on a démarché TV, Radios…donc nous sommes partis voir Skyrock, on a rencontré Laurent Bouneau. On lui a dit qu’on sortait la Booska-Tape le 30 janvier 2012 donc il nous a donné un Planète Rap la semaine de sortie et vu qu’à ce moment il avait aussi un créneau de libre en décembre, il nous a proposé une deuxième semaine (qui était en fait la première). Et voilà, on a obtenu le Planète Rap comme ça en 5 minutes…

Peux-tu nous expliquer le concept de la pochette ?

La jaquette a été conçu par Fifou (Mac Tyer, Mister You, Despo Rutti, Lino, TLF…). En fait la pochette c’est genre notre QG, avec pleins de Post-It collés au mur. Toute la journée on a plein de trucs à faire donc on prend toujours un tas de notes. On s’est dit qu’on va scénariser tout ça, avec le concept du post it au mur sur lesquels (le jour de la réalisation de la pochette) on a inscrit plein de blazes de rappeurs (notamment ceux qui sont sur le projet), les noms de leurs villes, départements etc… A la période à laquelle on a conçu la pochette, je re-visionnais  la série « The Wire » et tu vois dans le commissariat, les keufs ils ont les photos des mecs qu’ils filent sur le mur avec leurs blazes. On a voulu recréer cette ambiance.

 


A quelques jours de la sortie de votre projet quel est ton état esprit ? Ne crains-tu pas d’être victime de la crise des ventes ?

A vrai dire le but est que le projet fonctionne… Mais quoi qu’il arrive même avant qu’il sorte, on considère avoir fait le boulot. Parce que nous, notre taf c’est de mettre les artistes en avant.  Ce qu’on fait sur le site tout au long de l’année, on l’a reproduit sur cd. Et malgré tout, on a quand même fait cette démarche de mettre en avant les rappeurs. La « Booska-Tape » ce n’est pas juste « Donnez-nous vos sons, on les mets sur cd puis dans les bacs et voilà ! ».

On fait un travail en amont, on a bossé afin que des gens puissent découvrir des artistes. Parce qu’en vrai, les mecs qui sont sur la « Booska-Tape » ne sont pas connus du moins ils ne sont pas encore réellement imposé dans le rap français. Booska-P leur permet donc d’avoir une certaine exposition à travers un tas de freestyles et de vidéos donc si la « Booska-Tape » ne vend pas au moins je sais qu’on aura mis ces emcees en avant et même pour eux c’est bénéfique.

Booska-P est une marque, c’est un site internet, on n’a jamais sorti de cd. C’est un challenge nouveau pour nous, on part de zéro. Et même si le nom « Booska-Tape » est connu du public via les médias, pour le concept n’est pas encore reconnu et ancré dans la tête des gens. Le site Booska-P et la « Booska-Tape » c’est deux trucs differents mine de rien. Faut savoir aussi que certains artistes présents sur la « Booska-Tape » ont signé ou sont entrain de finaliser des contrats de par leur talent mais grâce aussi à leur apparition sur la « Booska-Tape ». Pas seulement du fait qu’ils aient posés dessus mais aussi grâce aux videos, freestyles  et clips qui ont été diffusés sur le site. Pour moi le travail a déjà été fait !!!

Y’aura-t-il un volume 2 ? Est-il déjà en préparation ? Sais-tu déjà quels artistes seront présents dessus ?

En fait le concept c’est de sortir une « Booska-Tape » chaque année et à la même date au mois de janvier. Le volume 2 n’est pas en préparation mais on y pense déjà. Ce qu’on est entrain de voir surtout pour le moment c’est « est-ce qu’on fait le même concept ou un truc différent ? ».

Tu m’as dit que vous comptiez sortir le projet chaque mois de janvier…Est-ce parce que c’est une période creuse niveau sorties et que vous avez donc plus d’exposition et de chances de faire un carton ?

Pas du tout, c’est juste que janvier marque le début de l’année, qu’une année va de janvier à décembre et qu’on veut ouvrir chaque année (rapologique) avec une «  Booska-Tape ». Le but c’est aussi qu’après de janvier à décembre, les artistes qui sont dessus sortent leur projet ayant au préalable été boosté par la tape.

Sur Booska-P il y a de la musique mais aussi du cinéma et du football. Y-a-t-il des projets cinématographiques en préparation ou verra-t-on bientôt votre logo sur des maillots de ligue 1 ?

La finalité c’est ça, aujourd’hui Booska-P on a réussi à en faire une marque forte qui évoque quelques choses. On sait que Booska-P ça rime avec qualité, ça rime avec développement de concept. Le but c’est d’être partenaire de tous les projets possible. On a déjà été partenaire de films au cinéma (le film « Notorious B.I.G », « Nuit Blanche »…), de jeux vidéo, d’albums de rap, de concerts et on bosse pour pouvoir affilier notre nom à pleins de projets de qualité et qui nous parlent!

Au niveau du football, on a une section « Foot » sur le site donc a fait des interviews de footballeurs, on a fait des partenariats avec Fifa et puis ce n’est pas fini encore… Et puis il y a une équipe de football de l’Essonne que l’on sponsorise. Notre but c’est d’être partout comme Coca-Cola ou d’autres grosses marques. Parce que aujourd’hui Booska-P c’est plus qu’un site de rap, c’est un média pour les jeunes, un média de la culture « urbaine » donc le but c’est d’être partout où l’on retrouve l’état d’esprit de Booska-P.Com.

Le mot de la fin…

Big up à Baskets Blanches, c’est le site numéro 2 du rap français. La « Booska-Tape volume 1 » sort le 30 janvier 2012, procurez-vous là, c’est du bon…

Facebook: Baskets Blanches

Twitter: @basketsblanches

Share this post

Franckie Small

Hoodster. Je chausse du 42,5 et je vous emmerde.

No comments

Add yours

Connect with Facebook