[Interview] 8 questions pour conjurer le sort avec…JayJay

Share this post

 

1) Explique nous d’où vient ton nom JAYJAY? 

Quand je faisais du basket avec 3010, les gens m’appelait Joy Stick parce que je bougeais partout et je faisais tomber des chevilles.

Ensuite 3010 m’appelait que par la première lettre « Jay » et c’est devenu Double Jay.

2) D’où viens-tu ?

Je viens d’Aubervilliers.

3) Qu’est ce qui t’a donné envie de faire de la musique, et à quel âge as-tu commencé ?

Je compose « sérieusement » depuis 2011.

4) Quelles sont tes influences musicales ?

C’est vaste, j’écoute plein de chose. Quand j’ai plus de batterie dans ma voiture j’écoute du Jazz, du rap français et américain, de la House.

En rap Français je nous écoute nous d’abord (rires) mais aussi les autres rappeurs français. J’écoute un peu tout le monde mais c’est pas tout le monde que je met dans mon téléphone. Des fois j’aime 1 ou 2 sons d’un artiste et pas tout le projet en entier.

5) Quand as-tu rejoint Eddie Hyde ?

J’ai rencontré 3010 quand il est arrivé à Aubervilliers. Ça fait plus de 10 ans donc je me souviens plus de la date exacte.

On a toujours trainé ensemble, on avait un crew avec d’autres gars d’Aubervilliers.

On faisait du basket, on aimait beaucoup la musique et la première fois que je suis rentré en studio c’était avec lui pour sa première mixtape.

J’ai appris seul à faire des prods mais c’est en regardant 3010 faire les siennes que j’ai appris à utiliser mon logiciel.

On a toujours été ensemble donc intégrer Eddie Hyde c’était comme une suite logique.

6) Quel est ton/tes morceaux préférés de l’album ?

Pull Up, Titanic, La Malédiction du Nord, Argent Sale, Askip, Dab Daron.

7) Et tes projets solos ?

Avec Gotrunks on continue, on prend ce qui vient. Mais on veut pas se retrouver n’importe où, dans n’importe quoi. On choisit les délires qui nous rapprochent.

Par exemple on est pas trop Afrotrap, Afrobeats donc il y a des soirées qu’on sait d’avance qu’on ne va pas faire, tout simplement parce que je n’ai pas les sons sur mon ordi et j’ai pas forcément envie de les avoir. C’est pour ça que je me tourne plus vers la création, pour passer mes prods.

8) Est ce que tu as une anecdote sur l’album?

Il y a vraiment 2 prods qui ont excités les gars, c’était celles de Dab Daron et Pas Ceux Qui Faut Faire Chier. Ils ont tous courru et fait la queue pour poser sur les prods.

Retrouvez l’album « La malédiction du nord » d’Eddie Hyde sur iTunes: LMDN – Eddie Hyde

www.ojoz.fr

Share this post

Franckie Small

Hoodster. Je chausse du 42,5 et je vous emmerde.

No comments

Add yours