Honoris Causa – Soulkast

Share this post



« Honoris Causa » c’est le nom de l’album d’un mc appelé Soulkast. Sous l’aile de la légende DJ Premier, Soulkast est un rappeur lillois qui voue un amour inconditionnel au Hip Hop old school. Oui oui, un lillois produit par Primo ça nourrit la curiosité n’est ce pas? Et bien après les conseils de certains amis en Baskets Blanches, je me suis procuré l’album pour voir de quoi il s’agissait.

De l’album de Soulkast, j’avais entendu le titre « Première salve » en featuring avec DJ Premier et quelques morceaux que j’avais écouté d’une oreille lors de son passage sur la radio Générations FM (88.2 c’est la fréquence pour ceux qui vivent en région parisienne).

Ce titre m’avais laissé perplexe, j’y avais trouvé un trop plein d’énergie, comme un retour un peu tardif au flow des années 90 ainsi qu’aux instrus. J’ai eu l’impression que Soulkast me forçait la main pour accepter son style et son univers, pas assez ou trop fluide, j’étais indécis.

Depuis quelques jours, j’écoute l’album de Soulkast et la recette est la même que sur le titre « Première salve » des « boom bap », des prods façon Hip Hop « nineties » avec un soupçon de modernité, des textes à la gloire du hip hop mais surtout à la gloire de ses prémices, du rap pour ancien nostalgique de l’époque où DJ Premier était au sommet. Trop à l’ancienne pour la nouvelle génération et trop kainri pour la France…

Le flow est bon mais parfois Soulkast en fait un peu trop… Trop à l’ancienne, un TROP plein d’amour pour le rap donc TROP de clichés parfois. Si je dois continuer dans les « TROP » je dirais aussi TROP de références, d’ailleurs c’est un des points positifs du projet. Le fait que Soulkast soit un puriste lui apporte une légitimité dans ses textes et dans son hommage au mouvement. Je n’ai pas fait de latin mais selon mes recherches « Honoris Causa » signifie « Pour l’honneur » ou quelque chose effectué ou délivré à titre honorifique.

OK…donc cet album, on a bien compris est écrit et produit en l’honneur du hip hop. C’est sur qu’avec Onyx, IAM, M.O.P, Bone Thugs-N-Harmony, Das Efx, Talib Kweli, Stefan Filey, Ghostface Killah, Medine, Ekilips, Kery James et Brahi l’acolyte de Soulkast, si on vous dit que le hip hop n’est pas représenté alors qui Soulkast aurait du invité pour honorer le hip hop?

Dans l’ensemble même si les sujets principaux tiennent en une phrase: « Je représente le Hip Hop et ses classiques à travers le monde entier alors soit prêt au combat et roule avec moi ». Même si je n’ai pas spécialement accroché à son flow et au contenu de ses textes car je n’aime pas quand c’est puriste à l’excès. Soulkast a le mérite d’avoir réuni un nombre incroyable de légendes en un seul cd et d’avoir fait honneur avec passion et détermination à ce mouvement qu’on appelle le Hip Hop.

Note: 6/10

Share this post

Franckie Small

Hoodster. Je chausse du 42,5 et je vous emmerde.

No comments

Add yours