Hommage – R.I.P NATE DOGG

Share this post

Il s’appelait Nathaniel Dwayne Hale, plus connu sous le nom de Nate Dogg. Il est devenu une figure emblématique du rap west coast grâce à ses sublimes refrains chantés, qui ont propulsés plusieurs morceaux au rang de classiques.

Nate Dogg formait le trio « 213 » avec Warren G et Snoop Dogg ses acolytes de toujours. Vous vous rappelez tous du morceau « Regulator », ou de l’incontournable « Next Episode » dans lequel le mc bouclait le track d’un désormais légendaire « Smoke weed everyday!!! ». Mais la carrière de Nate Dogg ne se résume pas qu’à ces deux tueries.

    

Sa première apparition fut remarquée par le public grâce à des apparitions sur l’album « The Chronic » de Dr Dre. Ce style chanté séduit rapidement la masse à l’époque et aussi Suge Knight, le CEO du label Death Row Records qui le signa en 1993. Suivirent en 1998 les albums « G-Funk Classics Vol I & II » et un peu plus tard en 2001, l’énorme « Music & Me » qui est pour moi l’album le plus abouti de Nate Dogg.

Le King of Feat, c’est comme ça qu’on surnomme Nate Dogg, car au delà de sa carrière solo, il était surtout connu pour faire des refrains avec lesquels on était quasi certain de faire un tube. D’ailleurs, plus de 40 singles dans lesquels il a chanté, ont été classé dans le top single US.
2pac, Warren G, Snoop Dogg, Eminem, Ludacris, Fabolous, B-Real, Daz, Kurupt, Tha Dogg Pound, Xzibit, Mos Def, Pharoahe Monch,  E-40, GhostFace Killah, 50 Cent… Il faudrait des heures pour citer tous les artistes avec qui Nate Dogg a collaboré.

                                 

Depuis 2007, trois ans après son dernier album « Nate Dogg », le rappeur souffrait d’une attaque cérébrale qui lui a paralysé le côté gauche de son corps. Suivi par des médecins et un traitement pour le ramener à son état normal, il fut victime en 2008 d’une seconde attaque. Le 15 mars 2011 à Long Beach sa ville d’origine, le hitmaker décéda des suites de sa maladie.

   

J’espérais le voir revenir et peut-être participer à la tournée de « Detox » (si l’album sort vraiment un jour). Je pensais le revoir dans des clips ou sur des futurs classiques. Ce mec a une place plus qu’énorme dans le paysage rap américain, d’ailleurs je pense qu’aujourd’hui ce ne sont pas que ses acolytes qui le pleurent mais tout le monde du Hip Hop, artistes comme fans ou simples amateurs de rap en général. Parti précipitamment à 41 ans, Nate Dogg laisse derrière lui de très beaux morceaux. Sa musique restera à jamais gravée dans toutes les oreilles, tous les mp3, tous les cd sur lesquels sa voix est immortalisée mais surtout dans tous les coeurs…

R.I.P Nate Dogg


Share this post

Franckie Small

Hoodster. Je chausse du 42,5 et je vous emmerde.

No comments

Add yours