Gunz N Butta – Cam’ron & Vado

Share this post



LOURD.C’est le mot que j’ai choisi pour définir l’album de Cam’ron & Vado intitulé « Gunz N Butta ». Il y a déjà un bon petit moment que le projet est sorti et j’avoue avoir pris du retard sur les chroniques. Desolé mes ami(e)s en Baskets Blanches mais j’étais un tantinet busy ces derniers jours (et là certains diront: « Mais il se prend pour qui à ne pas faire de chroniques pendant une semaine??!!!).

Lorsque Cam’ron et Vado sont réunis, ils forment à eux deux le groupe The U.N (Us Now), sur la cover de l’album le nom n’est pas mis en avant peut être parce que les blazes des deux rappeurs sont plus vendeurs que le nom du groupe? Je ne sais guère mais quoi qu’il en soit, je dois dire que cette combinaison fait vraiment très mal. Les voix des deux emcees s’accordent totalement. Quand l’un prend le mic après l’autre, la fluidité est telle que parfois (j’ai bien dit « parfois » rooo!) on ne se rend même pas compte tout de suite que le micro a changé de main.

Au niveau des instrumentaux « Gunz N Butta » est un véritable bijou: cassages de nuques, mouvements de coqs, mon cerveau en a eu pour son grade. J’ai ouïe dire qu’Araab Muzik était derrière la quasi totalité des prods et bien si c’est le cas je dis: « chapeau!! ». Le seul featuring du projet se trouve sur le titre « Lights, Camera, Action » et c’est Skylynn qui est l’heureuse élue. Pour revenir aux flows de Cam’ron et Vado, j’ai vraiment apprécié le travail fourni sur cet album. Je sens que les deux acolytes devaient être en mode compétition en studio, pour voir qui fournirait la meilleure performance et finalement les deux relèvent le niveau sur chaque titre.

Bien évidemment comme souvent, j’ai mes morceaux préférés. Sur « Gunz N Butta » les sons que j’ai retenu sont donc: « Heat in here », « Put a bird up », « Breathe », « Monster Muzik » et « Speakin In Tungs » pour la puissance de l’instru qui me rend fou et bête lorsque je pousse le volume au maximum. « Gunz N Butta » est un album réussi et devrait faire kiffer les fans des deux artistes ainsi que les amateurs de bon rap new yorkais. « Ah ça fait du bien d’écrire un peu, pour la peine j’enchaîne avec la tape de Curren$y. » PS: le clip date mais c’est le seul extrait du projet que je n’ai pas encore mis sur le blog.

Note: 8,5/10


Share this post

Franckie Small

Hoodster. Je chausse du 42,5 et je vous emmerde.

No comments

Add yours

Connect with Facebook