Greenologie – Green Money

Share this post



Petit déjeuner: Un bol de sirop codéiné + un joint de weed.
Déjeuner: Un plat de ganja + un verre de rhum. Apéro: Une bouteille de whisky + 3 joints de zamal. Dîner: Un somnifère et 4 joints de Marie Jeanne. Si c’est pas le régime quotidien de Green Money, qu’on m’explique comment se fait-il que ce rappeur soit aussi nonchalant au micro?

J’ai vaguement écouté sa semaine sur « Planète Rap » et c’est pareil le mec est toujours aussi « lazy ». J’avais l’impression que le temps qu’il dise « bonsoir » l’émission se serait terminée. Mais bon, là n’est pas le sujet principal de cette chronique, ceci n’était qu’une mise en bouche pour introduire le nouvel album « Greenologie » du mc de Trappes (78).

Non pas La Fouine mais Green Money affilié au label Banlieue Sale Music. Les textes parlent de meufs, d’argent, d’ego (aaaaah cet ego qu’on tous les rappeurs à vouloir être le boss), de gros bolides, de Trappes, de proxénétisme, de Swagg (encore ce mot!!!), de rue et d’alcool. Rien de bien original tout est dans le flow. Et parlons-en de ce flow.

Inédit dans le rap français…Une chose est sûre c’est qu’on peut reconnaître l’empreinte vocale de Green Money parmi des centaines de rappeurs. J’ai vraiment été marqué par le style de ce mc, ni négativement, ni positivement mais sa façon de poser sa voix sur l’instrumental et d’employer beaucoup de mots anglais m’ont interpellé. Comparable à Lil Wayne, Green Money c’est une sorte d’américain francophone (il est pas américain en vrai, c’est façon de parler hein!!) et sur des titres comme « Look my swagg remix » en featuring avec Soprano, sur « Lamborghini » ou « Un verre de sky » on s’en rend rapidement compte. Textuellement, Green ne délivre pas des morceaux transcendants.

Par contre ses productions sont excellentes, dommage que certains titres qui pourraient être plus dynamiques soient ralentis par le flow du rappeur. J’imagine même pas ce que donnerait un morceau screwed & chopped de Green Money. Ah si! allez checker sur Youtube le travail de mon gars L’1dix Da Headbussa. C’est un mec qui remixe les morceaux rap français en screwed & chopped (un des seuls que je connaisse à le faire en Europe).

Pour revenir à « Greenologie », j’ai apprécié les titres « Full contact », « Contrôle technique », « Lamborghini » et « Champion ». Cet album c’est un projet que t’écoute tard dans la night en barodant dans les rues de Paname dans une location ou dans ton nouveau « gamos ». J’aurais bien précisé que le fait d’être un peu défoncé en l’écoutant mettait évidemment plus facilement dans l’ambiance. Mais bon il est interdit de posséder, de vendre et de fumer de la drogue à l’intèrieur de notre chère patrie la France. Et interdiction de conduire ivre aussi. Débrouillez-vous sans, dans le cas contraire je ne serais responsable d’aucun débordement. Bien à vous…

Note: 6,5/10


Share this post

Franckie Small

Hoodster. Je chausse du 42,5 et je vous emmerde.

No comments

Add yours