Greenlight 4 – Bow Wow

Share this post



« Bow Wow Wow, yippie yo yippie yeah, where my dogs at? Bark with me now… », Elles sont bien loin dans nos mémoires ces lyrics de celui qu’on appelait à l’époque Lil Bow Wow. Depuis ce titre Shad Gregory Moss en a fait du chemin, d’ailleurs vu que monsieur a grandi, il a retiré le « Lil » qui signifie « little » ou « petit » en français, pour ne garder que le Bow Wow.

Et effectivement Bow Wow n’est plus « petit »: 6 albums, un BET Awards, un Billboard Awards, un Nickelodeon Kids Choice Awards et plusieurs nominations un peu partout, ajoutez à cela différentes signatures chez JD, chez Suge Knight et maintenant chez Birdman. Avec ça vous comprendrez qu’à 24 ans et 13 ans de carrière derrière lui, Bow Wow se considère comme un ancien du game.

Depuis quelques jours est sortie « Greenlight 4 » la nouvelle mixtape de Bow Wow. Inutile de vous préciser que si « Greenlight 4 » porte le chiffre 4, c’est qu’il y a 3 volumes qui sont sortis auparavant, n’est ce pas? OK…donc nous pouvons enchaîner directement avec le contenu de ce nouveau projet de Bow Wow dans son aventure Cash Money Records, qui dure déjà depuis 2009.

Avant la sortie de cette tape, j’ai trouvé Bow Wow assez sombre dans ses vidéos comme s’il sortait d’une dépression ou comme s’il était fâché contre quelqu’un ou lui même. Je ne sais pas si c’est pour se donner un genre mais le mc natif de l’Ohio parait bien sombre. D’ailleurs rien qu’à lire ou écouter certains titres du projet comme « You Drinking too much », « Alcoholic », « I got em let em know » ou « Why they hate », on peut confirmer la thèse que Bow Wow en veux à quelqu’un ou vice versa.

Bien que l’atmosphère soit assez dirty et « violent » au début du projet, l’ambiance se détend au fil des morceaux, notamment grâce à des titres comme « Boy or Girl » ou « Lets get closer ». Les thèmes sont donc variés et on a le droit à quelques invités comme Lil Wayne, DJ Khaled et 2 Chainz sur « Ima Stunt », Snoop Dogg (celui qui a découvert et baptisé le rappeur « Bow Wow » avant de le confier à Jermaine Dupri) sur « Come smoke with me pt 4 », T-Pain sur « Welcome Home » et Chris Brown sur « Ain’t thinkin bout you » (décidément ce Breezy se place sur tous les projets en ce moment).

Ce qu’on veut savoir quand on écoute le projet d’un rappeur qu’on a vu évoluer tant bien physiquement, que lyricalement, c’est si l’évolution est croissante ou pas. Concernant le cas de Bow Wow, le flow est validé et la technique a pris de la lourdeur depuis ses débuts. On peut dire que dans l’ensemble Bow Wow et sa mixtape « Greenlight 4 » s’aligne aux projets des autres bons emcees de son âge. La différence c’est que les autres n’ont pas forcément 13 ans de carrière derrière eux.

« Greenlight 4 » est une mixtape correcte mais je n’ai pas été surpris. Bow Wow ne m’a pas mis la pression même si le projet tient clairement la route. Je m’attendais à plus de prise de risque, à une atmosphère dans la lignée de « You drinking too much ». Ceci dit faites vous votre propre opinion en vous procurant la tape qui mérite quand même sa place dans sa collection de musique numérique.

Note: 6,5/10

Share this post

Franckie Small

Hoodster. Je chausse du 42,5 et je vous emmerde.

1 comment

Add yours
  1. rnb_001 8 décembre, 2011 at 12:54 Répondre

    J’aime beaucoup tes chroniques, et je découvre ton site, que je ne connaissais pas.

    J’adorerais que Bow revienne à un son et flow comme sur son dernier album, (qui était bon, je trouve).
    J’ai l’impression que cette dépression lui va pas. Il était beaucoup + joyeux avant. J’espère qu’il reviendra à cette gaieté 🙂

    Ou peut-être qu’il essaie de montrer son vrai visage…
    J’ai pas été convaincu par ces mixtapes, même s’il y a des chansons que j’ai bien aimées 🙂

Post a new comment

Connect with Facebook