Flairer le filon à Philly : Missed Calls par Tunji Ige

Share this post

tunji-ige-on-my-grind-1024x573

Les nappes phréatiques de Philadelphie remontent d’une source au groove intarissable. Le haut bastion de Pennsylvanie a biberonné et torché le flow de figures importantes du rap contemporain. The Roots, Eve, Freeway, Cassidy, Santigold, Beanie Sigel, Chiddy Bang, Gilbere Forte, Asher Roth, Meek Mill, ou encore les architectes que sont DJ Jazzy Jeff et Jahlil Beats. Aujourd’hui, le tarmac se fissure encore sur la Côte Est. Ses crevasses laissent jaillir un spécimen botanique admirable. Un projet baobab cultivé par un couple de mains vertes habiles.

[soundcloud url= »https://api.soundcloud.com/playlists/185182642″ params= »auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false&visual=true » width= »100% » height= »450″ iframe= »true » /]

Primo parte, il y a l’homme de l’ombre Noah Breakfast. Ex-beatmaker de Chiddy Bang, le producteur a récemment pris de l’expansion, par des packagings collaboratifs en compagnie de Jeremih, Rome Fortune, Baauer, iLoveMakkonen, Ty Dolla Sign, Ellie Goulding, Tory Lanez ou Christine et la Reine. Son univers s’amourache avec les préceptes du R&B, de la pop-afro et de paniers garnis de combos électroniques, tressés dans un mastering fin et soigneux. Au dernier checkpoint de 2016, sa croisière acoustique a abordé celle de Tunji Ige, orateur fumant âgé de 20 balais, s’il vous plaît. Quand le môme n’ouvre pas les portes d’un hangar de vocalises planantes, ses dents sourient des lignes de pure trap mixée à la mode sound-system des Caraïbes. Le duo botaniste se complète et ajuste ses trips polyphoniques (Tunji Ige est également un compositeur minimaliste au langage fleuri), conférant au projet Missed Calls un fumet fruité et raffiné, résultat de jam session dans la serre annexe du studio. Avis aux fanatiques de verdures amplifiées et chatoyantes, Tunji & Noah s’incrustent dans vos narines comme Allen Iverson dans la raquette.

Sans titre

Plusieurs arômes se superposent dans cet EP 7 titres. Jamais du genre fine bouche, il est suggéré d’agrémenter ce délicieux artifice d’explosions et de légèretés, par le titre bonus  » Day 2 Day «  : excellente synthèse de balltrap-club aux accents chloroformés. Le pitch de la représentation se déploie côté cour & jardin. On balance son allègre attention sur la virulence du cuivre olympique de  » All Night « , tout autant que sur les mélodies lotus de  » 22 « , le temps de vocodées primitives et d’introspections miroitées. Le jury subira l’effet des sueurs froides pour départager le trio de tête sur la photo finish. Il y a ce pugilat d’accords «  Bring Yo Friends « , dont le jeu de jambe chaloupé se coordonne parfaitement à la rhétorique boxeuse de Tunji. Mais l’on voit aussi dépasser les genoux de Noah Breakfast, coups de soleil à Vanuatu et rondeurs de basses efficiente pour sourire en pleine  » War « . La délibération finale se synchronise pourtant sur de la riche pépite en barre d’uranium. Le sulfureux  » On My Grind «  se tricote dans des poussières de chants hindous pour émailler les vapeurs soufrières d’une nuit torride. Rythmique grasse, versatilité jongleuse et refrain d’une acide efficacité. C’est l’infusion psycho-relax qui parfume la quasi-totalité du skeud. Missed Calls est une ristourne d’apothicaire aussi bienvenue que surprenante. Tunji & Noah vont longtemps cohabiter avec les souffleries de nos amplis et les ondes de nos enceintes dent-bleue.

[soundcloud url= »https://api.soundcloud.com/playlists/211033369″ params= »auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false&visual=true » width= »100% » height= »450″ iframe= »true » /]

Share this post

Roby

Le Roby qui cache la pépite

No comments

Add yours

Connect with Facebook