[Dossier] Bucksland #1 – Focus sur le beatmaker texan: Cardo.

Share this post

Ma mère connaît par coeur « Push » de One Way, mon père collectionne les albums de Peter Tosh et, quant à moi, j’arrête jamais de rider sur du DJ Quik. Moi c’est Evans Bucks, un passionné de son, qui connaît par coeur la carte des États-Unis à cause – excuse my french – de ce putain de rap jeu. J’espère vous faire voyager musicalement à travers des artistes, des albums, des sons, des rythmes qui, de mon point de vue, auraient mérité que le soleil brille un peu plus sur eux. Cette étoile plus grosse que les autres qui brille toute l’annee sur mon île musicale, axée très Funk, G Funk, New Jack et Trap… Bienvenue dans mon Bucksland!!!

Chronique #1: Cardo, le DJ Quik des temps modernes.

14 Avril 2010. Comme chaque début de semaine, je me pose paisiblement devant l’ordinateur pour télécharger les dernières sorties albums et mixtapes US. Parmi toutes les nouveautés, je repère la pochette de « Gentleman Ruffin« , l’album solo de David Ruffin, sorti en 1980. « Mais qu’est-ce que ça fait là ? Il doit y avoir une erreur ou ils ont juste pété un plomb !« . Je regarde de plus près et je réalise que c’est Wiz Khalifa, le p’tit jeune de Pittsburgh qui monte. Grand amateur de Funk et des The Temptations (David Ruffin était le leader vocal de ce groupe légendaire), je télécharge illico presto la tape en me disant qu’il ne pourra qu’être groovy vu la cover. Quelle bonne idée! Posé dans mon lit au calme, sans pression, je voulais écouter ma nouvelle mixtape tranquillement. C’était sans compter sur « Mezmorized » !  Lorsque j’entendis ce son juste après l’intro, mon calme habituel disparu soudainement, j’étais stupéfait.

Le temps s’était arrêté. Bien plus que surpris, j’étais littéralement envoûté par ce son à la mélodie si particulière, une sonorité à mi-chemin entre le G funk californien du sud à la Dj Quik (meilleur producteur de tous les temps) et du country rap texan comme Pimp C nous produisait à merveille avec UGK. Qui est cet insolent qui transforma ma journée banale en « Today was a good day » (Ice Cube, dédicace à toi) ? Il fallait que j’en sache plus sur lui : d’où sort-il ? Quelles sont ses influences ? Pourquoi ses sons sont-ils si géniaux ? Qu’est-ce qui le rend si différent des autres ?

Ronald Latour, de son vrai nom, était un des producteurs affiliés au Taylor Gang de Wiz Khalifa. Originaire du Texas, né à Denver, c’est un grand fan de Dj Quik, de la scène West et Middle West, et bien entendu de son secteur le dirty south.

Le rap est un des rares mouvements musicaux qui change d’une ville à une autre, voire d’un pays à un autre, qui s’adapte à la mentalité et aux mœurs d’une population. Il ne reste pas figé, il évolue avec son temps, s’adapte à la situation de son époque, est sans cesse dans le progrès pour proposer à son public quelque chose de nouveau, d’inattendu, qui peut marquer toute une époque. Et c’est en ce sens que le mini Quiksta devient intéressant !

Il est arrivé à une époque où toute une nouvelle génération de « MC cool » émergeait, du coup il produisait des sons agréables aux oreilles, très chill, laidback. Là où beaucoup de producteurs comme Brandun Deshay des Odd Future ou 88Keys, pour ne citer qu’eux, n’ont pas réussi à prendre le virage. Lui, s’est tellement bien acclimaté qu’il a réussi à garder son style, à nous pondre des sons très trap tout en préservant cette touche vaporeuse, planante qui est sa marque de fabrique. Une prouesse que peu peuvent se vanter d’avoir réussie.

Depuis Kush & Orange Juice, CardoGotWings c’est « Grindin » de Dom Kennedy, « Sunrize » de Polyester The Saint, « Califonia » de Wiz Khalifa, « Playin » de YG, « Untitled 07 » de Kendrick Lamar, « Goosebumps » de Travis Scott ou encore « Deadz » de Migos, sans oublier « 100 » de The Game avec Drake. Je pourrais tellement vous en citer… Je me répète mais sa force est de réussir à perdurer dans le temps, tout en restant efficace, en gardant sa personnalité musicale et en s’adaptant au style de l’époque.

Dès que j’ai un nouvel album, mon premier réflexe est de voir quel producteur est derrière chaque titre, ça me permet d’avoir une première idée de la direction artistique que veut prendre le rappeur et je peux vous dire que dès que je vois Cardo, la question ne se pose pas, ce sera le meilleur titre de l’album et ce sera ma première écoute.

Cardo, tu ne liras peut-être jamais mon article, mais sache que de cette décennie ou beaucoup de très bons producteurs sont apparus, à mes yeux, c’est toi le meilleur. Et puis fuck, je vais traduire ce texte en anglais et je te le balancerai dans ta boîte mail, pour que tu prennes ça comme un hommage.

Ah oui, parce que pour illustrer mes propos rien ne vaut d’écouter les sons. Vous trouverez en dessous, mes 12 prods préférées de CardoGotWings (J’étais parti pour mettre 10 titres, mais c’était impossible, j’ai dû enlever à contrecœur des bombes telle que « Gold Chain » de Le$ ou « Spaceships & Woodgrain » de Stalley (produit avec le sensei DJ Quik). Enjoy…

Cardo – Cardo Groove 3

https://www.youtube.com/watch?v=9k4g7XCagwg

Freddie Gibbs – Menace 2 society Feat. Dom Kennedy & Polyester the saint

https://www.youtube.com/watch?v=75nN417d7CE

Joey Fatts – Picture me rollin

https://www.youtube.com/watch?v=ArDZ-0eal7k

Curren$y – Capitol (feat. 2 Chainz)

https://www.youtube.com/watch?v=FjjrBXI_V58

Sir Michael Rocks – Reservations

https://www.youtube.com/watch?v=vSxvluIfoFo

Dom Kennedy –  I love Dom

https://www.youtube.com/watch?v=8RrRk4VaKIY

Cousin Stizz – Every season

https://www.youtube.com/watch?v=ghhJ12TrTNY

Nef The Pharaoh – Michael Jackson

https://www.youtube.com/watch?v=pSyFkm37x-Y

King Chip – Keep it so real

https://www.youtube.com/watch?v=EFdG-hmXXmQ

Wiz Khalifa Brainstorm

https://www.youtube.com/watch?v=scvjjAXLks0

Travis Scott Through the late night

https://www.youtube.com/watch?v=Wn4KBqQ3sXo

Mookie Jones – When I want Feat Smoke DZA

https://www.youtube.com/watch?v=n44DnYbnRj4

 

 

 

 

 

Share this post

Evans Bucks

Evans Bucks, cool est l’homme, groovy est son attitude!!!

2 comments

Add yours
  1. Ekrame 5 juillet, 2017 at 13:54 Répondre

    La passion transpire de cet article. C’est bien écrit, Bucksland nous introduit avec beaucoup de facilité dans sons son univers musical.
    Merci pour cette énergie so Groovy..
    Well done!

  2. HipHopAddict 16 juin, 2017 at 22:40 Répondre

    Focus intéressant, je suis d’accord avec toi c’est clairement l’un de producteur les plus chaud du jeu depuis quelques années.

    Mon projet préféré reste celui qu’il a fait avec Payroll Giovani le rapper de Detroit.

Post a new comment