Daydreamer – Kid Ink

Share this post



Je ne sais pas si je ne suis plus dans le coup mais le temps d’écouter la nouvelle mixtape de Kid Ink intitulé « Daydreamer », je me suis pour la première fois de ma vie, senti trop vieux pour écouter du rap. Kid Ink a failli me faire quitter le game sans même faire mon jubilé…(je lâcherai pas l’steak!!!) Je constate en tout cas, qu’une vague de rappeur se permet de faire des projets ciblés jeunes lycéens kiffeurs de rap smoothie.

Exit le rap sombre, engagé ou purement street que nous écoutions il y a quelques années, Kid Ink offre un condensé de Drake pour le côté lover, de Wiz Khalifa pour le côté « Je m’en bats…j’suis foncedé, c’est la teuf man! » et de Lil Wayne pour le côté « J’ai une voix d’adulte venant de muer ».

Kid Ink est un rappeur qui passe pour la 3ème fois dans le laboratoire de Baskets Blanches. Après ses projets « Crash Landing Mixtape » et « Roll Up » c’est sa nouvelle tape « Daydreamer » que j’ai décidé de tester. Ambiance rap cool, on parle de meuf, de « foncedé », du rap game mais de façon posé, les sonorités sont bonnes mais y’a quelque chose qui me dérange dans le fond.

Le flow de Kid Ink n’est pas mauvais et ressemble toujours aussi étrangement à celui de Weezy mais ce n’est pas ça le souci. Les morceaux sont variés et ne sonnent pas comme du rap west coast mais plus proche du down south mais ce n’est pas le problème. En fait le mc se démarque des rappeurs californiens mais pas des autres rappeurs en vogue. Il possède les mêmes ingrédients que les autres et beaucoup de personnalité mais sa musique ne me touche pas plus que ça.

Mis à part le titre « She’s a playa » les autres morceaux de « Daydreamer » n’ont pas emmené la musique de Kid Ink au niveau supérieur. Je suis un peu déçu de ce projet. Même le titre « Blackout » featuring Meek Mill sur une prod de Lex Luger ne m’a pas convaincu. En terme de featuring les artistes Mann, Cory Gunz, Gudda Gudda, K-Young, Tory Lanez, Dorrough, Bei Maejor, Ty$, Sean Kingston, Kevin Cossom, Jon Connor, Sean Brown, Young Jerz et HardHead.

J’attends que le rappeur nous balance un album pour montrer ce qu’il a dans les tripes, car il a un potentiel énorme. Il ne faut pas qu’il dévie, je pense que les gens l’attendent sur des morceaux comme « Keep it rollin » qui m’a bien fait kiffé. A tester…

Note: 5,5/10

Share this post

Franckie Small

Hoodster. Je chausse du 42,5 et je vous emmerde.

2 comments

Add yours

Post a new comment