[Chronique] MZ Music Volume 3.5 – MZ « Un bilan partagé mais de très belles perspectives »

Share this post

MZ-MZ-Music-Vol.-3.5

MZ Music Volume 3.5 : un bilan partagé mais de très belles perspectives !

L’année 2014 est sur le point de s’achever, et force est de constater que pour la MZ, elle s’est avérée déterminante ! Après avoir sorti une mixtape plébiscitée en tout début d’exercice (MZ Music Volume 3), conquis un public bien plus conséquent grâce à quelques tubes bien sentis (Lune de Fiel), en étant très présent sur les scènes françaises (la tournée en première partie de Niro vient tout juste de s’achever) et d’autant plus actif sur la toile (le producteur Davidson débordant d’idées en tous genres), le groupe du treizième arrondissement a fait bien plus qu’inscrire son nom dans le paysage du rap français. Il est en passe d’en devenir l’un des groupes incontournables (n’allez pas dire qu’on ne vous avait pas prévenu). En témoigne la couverture médiatique octroyée au groupe durant la promotion de son dernier projet – MZ Music Volume 3.5 – qui a vu les membres de la MZ répondre aux questions d’un très grand nombre de médias spécialisés (les nôtres ici et ), parfois plus grand public. Ou encore l’incessante activité de ses fans – toujours plus nombreux – sur les réseaux sociaux, et les réactions impressionnantes du public lorsque nos rappeurs interviennent en concert. Si la MZ a certes démontré qu’elle avait son mot à dire dans ce rap jeu, le collectif de Chevaleret n’en est pourtant qu’aux prémices de sa carrière… et a encore tout à prouver ! Tout juste un mois après la sortie de la mixtape transitoire MZ Music Volume 3.5, ayant pour vocation de faire patienter les auditeurs  jusqu’à l’album, l’heure est au bilan. La MZ est-elle parvenue à transformer l’essai, répondant ainsi aux larges attentes placées dans le groupe ? La réponse, ou plutôt ma réponse dans les lignes qui vont suivre.

Même formule ?

Précédant de quelques semaines la sortie du projet, ce sont les morceaux « Brrr » et « Embrasse-moi » qui ont fait office d’introduction. A l’écoute de ces deux tracks,  j’avoue être un peu resté dubitatif… Le problème, à mes yeux, ne résidait pas tant dans la qualité des titres. Car intrinsèquement, une personne lambda découvrant le groupe ainsi avait amplement de quoi être satisfaite. Le morceau « Brrr » n’était pas sans rappeler un « Bang Bang Flow » (dont la boucle du sample a justement été réutilisée) : prod énergique, grosse attitude, visuel brut, efforts de flow et phases arrogantes. Avec « Embrasse-moi », la MZ reprenait son thème de prédilection, à savoir la déclaration de « non-amour » dans une ambiance pop de rue, à la frontière du mainstream, avec un refrain entêtant parsemé de phases chantonnées. Soit le type d’ingrédients qui avaient fait le succès de « Lune de Fiel »… Et c’est précisément ce qui m’a dérangé : j’ai craint d’assister à une sorte de redite. A l’écoute de ces deux tracks, faisant écho à quelques-uns de leurs titres phares, il n’était pas impensable que la productivité et l’envie d’occuper le terrain aient finalement pris le pas sur la créativité artistique. Le jugement pouvait paraître hâtif, car les morceaux étaient loin d’être à jeter. Mais un groupe comme la MZ, dont la force réside dans l’originalité et l’inventivité, ne pouvait se permettre de réutiliser des formules qui ont fonctionné. C’est donc avec des pincettes que j’ai attendu le troisième extrait, survenu à quelques jours de la sortie du 3.5. « Voldemort », en featuring avec Marlo, venait rétablir la balance et laissait présager de belles (meilleures ?) choses. Une production très grasse et assez lente, parsemée d’une grosse ligne de basse, soit le parfait terrain de jeu pour nos rappeurs du 13ème qui y distillaient flows aiguisés et paroles crues. Une imagerie inédite, inspirée du film Harry Potter, cette fois-ci « gorisé ». Avec deux morceaux qui m’avaient laissé sur ma faim et un troisième plutôt réjouissant, la balle était donc au centre, remise en jeu.

Une dimension introspective inédite !

Que nous réservait donc la suite ? Un peu de tout finalement. En l’espace de 5 titres supplémentaires (le neuvième étant « Lune de Fiel »), la MZ a dévoilé une palette fidèle à l’image du groupe : polyvalente ! Du kickage, avec un titre comme « Jour de l’hanw » : une boucle entêtante, des flows incisifs et variés, une bonne dose d’égotrip, et un refrain basé sur des gimmicks. En soi, un très bon titre. Des prises de risque certes louables, mais qui diviseront : l’utilisation de l’autotune sur« Ne me parle pas d’amour » (featuring Chich) et sur le refrain de « Je sors, je rentre » ne m’a que partiellement convaincu… La seule collaboration hors collectif du projet (et même de manière générale), en la personne de Houss, est en revanche très intéressante. Le rappeur de Fréjus bénéficie depuis quelques semaines d’une véritable mise en lumière et nul doute qu’on entendra parler de lui à l’avenir.  Et enfin – véritable évolution du groupe, mais pour le meilleur – de l’introspection. Les morceaux « Gaingz » et « Eve » dévoilent une facette jusqu’alors inexplorée. Si la musicalité et l’aspect créatif sont toujours au rendez-vous (on commence à en avoir l’habitude), Jok’Air, Dehmo et Hache-P ont fait l’effort de se livrer et de baisser la garde le temps de deux morceaux, eux qui nous avaient plutôt habitués à rouler des mécaniques sur fond d’égotrip ou d’odes à la légèreté. Les productions de ces deux titres sont de véritables bijoux (mention spéciale pour « Eve ») et appuient d’autant plus le discours inédit du groupe. La boucle pitchée de « Gaingz » et le côté très deep de « Eve » viennent confirmer qu’en termes de choix de production, la MZ sait faire preuve de goût, et surtout qu’elle est déterminée à évoluer hors des tendances. Lorsque nos MC’s affirment en interview que leur démarche musicale est différente et qu’ils font les choses à leur « sauce », ce n’est pas qu’un argumentaire de surface, et ce genre de titres appuie largement leurs dires. Tout en préparant à l’album.

Car finalement, bien qu’imparfait, MZ Music Volume 3.5 remplit largement sa fonction : fournir de la bonne musique à une fanbase fraîchement acquise, tout en proposant une ouverture et en lorgnant vers le long format. Même si je n’ai pas tout apprécié sur ce 8 titres, des titres aussi aboutis que « Eve » et Gaingz » – et dans une moindre mesure et un autre registre « Voldemort » – offrent de belles perspectives pour l’avenir. Et attestent que la MZ est incontestablement le groupe émergeant de cette année 2014. En attendant 2015, qui devra être celle de confirmation !

Renaud M.

trois

 

 

 

Lien pour vous procurer le projet : https://itunes.apple.com/fr/album/mz-music-vol.-3.5/id919717183

 

Share this post

Renaud M.

J'écris sur les autres, pas sur moi.

1 comment

Add yours

Post a new comment