[Chronique] Leçon de punchline par le professeur Seth Gueko.

Share this post

Réactivez vos réseaux sociaux, Seth Gueko est de retour avec de quoi alimenter vos statuts Facebook et vos timeline Twitter pendant quelques mois encore. 2 ans après l’excellent projet Bad Cowboy, le plus thailandais des rappeurs français délivre son 4ème long format intitulé  Professeur Punchline. « J’porte le roro comme un Zaza, t’es une nympho, j’suis un goujat. Grosse bosse dans le pe-slaï. J’suis l’boss de la punchline ». 

Difficile de remettre en question la légitimité du nom de cet album, quand on sait ô combien Seth Guex a ravitaillé le rap français en rimes coup de poing, en métaphores et autres figures de style. Le MC de Saint-Ouen-l’Aumône nous livre ici un album fidèle à ce qui a fait son succès – d’estime – les phases crados, les bourre-pifs lyricaux ainsi qu’un argot habilement placé. Que vous le suiviez depuis le début ou que vous en soyez au stade de la découverte, vous reconnaitrez que la force du Professeur Punchline réside dans le texte.

Dès la première mesure de l’album Seth Gueko plante le décor: « Avec la chiasse que j’ai, j’suis pas prêt d’leur céder l’trône » (Gros dérapage). Professeur Punchline, c’est l’album d’un MC qui opère depuis plus de 10 ans dans le paysage rap français. Lorsque Nicolas Salvadori prend le micro pour devenir Seth Gueko, l’originalité n’est jamais bien loin. Le MC a toujours défendu un style singulier – qu’il serait risqué d’imiter – et surprenant avec le souci de se renouveler à chaque nouvelle galette. Comme pas mal d’artistes de sa génération, il n’a pourtant pas connu le saint graal ou autrement dit le « ro-ro ». Il ne s’agit pas d’une fin en soi mais c’est une récompense pour le travail fourni.

 

gueko

Lyrics trop grasses ou trop vulgaires pour le grand public? trop surprenant – donc déroutant – de par les différents personnages qu’il incarne à chacun de ses nouveaux albums (Fils de Jack Mess, loubard, gitan…)? Je ne saurais vous dire pourquoi l’originaire du Val d’Oise n’a pas soulevé de disque d’or. Une chose est sûre c’est qu’aucune des raisons citées ci-dessus ne l’a freiné dans la conception de Professeur Punchline, bien au contraire. Niveau lyrics, c’est un régal, je ne vais pas vous lister celles qui m’ont le plus marqué, il y en a disséminées à tous les coins de l’album.

Entre les punchlines de bourrins et les différents flows, se cache un gros point noir: les refrains. A part celui du très réussi Titi Parisien – au niveau de l’audio comme de la vidéo – je les trouve véritablement faibles, peu recherchés et presque dispensables parfois (Boulette en métal, La meuf du moment, Val d’oseille, Seth Gueko Bar…). On passe de couplets bien fournis, truffés de drôleries, de métaphores réfléchis et d’images surprenantes à des refrains pauvres qu’on n’a pas forcément envie de mémoriser ou de retenir. Ce n’est pas systématique mais c’est le cas pour la grande majorité des titres.

Sans transition, côté son, les productions reflètent bien la diversité textuelle du rappeur. Les compositions sont dans l’ensemble dark (Gros dérapage, Val d’oseille, Delicatessen, Comment on fait feat. Lacrim…) mais Professeur Punchline nous réserve aussi sa part de mélancolie avec un titre purement rap français: Titi parisien, de l’ambiance gaillarde ou funky: Seth Gueko Bar et La meuf du moment feat. Misa. Les producteurs sont Medeline, Hits Alive, Cody Macfly, HD Hitz, Koudjo, D.N ou encore DJ Weedim sur le digital et futuriste Ca fonctionne.

Daylight - tournage clip Seth Gueko Delicatessen - Photographe : Margaux Birch

Daylight – tournage clip Seth Gueko Delicatessen – Photographe : Margaux Birch

Sadek, Lacrim, Joke, Misa, Gradur, Niska et Alkpote sont les invités de l’album mais je ne retiendrais que le passage farfelu et hilarant d’Alkpote. Voilà, la partie guest se veut courte et concise car les hôtes ne m’ont tout simplement pas surpris. Les prestations sont juste correctes voire passables pour certains. Quand un artiste atterit dans l’univers de Seth Gueko, on s’attend à ce qu’il se transcende car en face (ou à ses côtés, selon les points de vue) il y a un véritable déglingué qui balance les rimes sans fioriture.

Professeur Punchline est fondamentalement un bon album même si je trouve le précédent plus abouti. Les morceaux Titi Parisien, Delicatessen, Ca fonctionne, Val d’oseille (plus pour le clip que pour le titre) ou encore Les démons de Jésus reflètent bien l’ambiance générale de l’album. Les visuels que ce soit au niveau des clips ou des photos de l’album sont de très bonne facture. Ceci dit, comme vous l’aurez constaté, j’ai moins accroché sur le travail des refrains et sur les featurings. Non pas par rapport aux artistes invités mais par rapport à ce qu’ils apportent au projet. Professeur Punchline n’est pas le meilleur Seth Gueko mais il mérite tout de même qu’on s’y intéresse dans le détail notamment pour son lot de punchlines.

Note:

[yasr_overall_rating]

professeur punchline tracklist

Crédits photo de couverture: Jérôme JUV Bauer

Share this post

Franckie Small

Hoodster. Je chausse du 42,5 et je vous emmerde.

No comments

Add yours