[Chronique] Cilvia Demo – Isaiah Rashad #cilviademo

Share this post

Chronique Isaiah Rashad Cilvia DemoDans la famille, Top Dawg Entertainment (TDE), vous connaissez certainement, Kendrick Lamar, Schoolboy Q, Jay Rock & Ab-Soul mais avez vous entendu parler d’Isaiah Rashad ? Je suppose que oui pour la plupart, mais quoi que vous sachiez, quoi que vous ayez écouté ou entendu, il était important que Baskets Blanches fasse un point sur la dernière recrue de TDE.

Natif de Chattanooga dans le Tennessee (C’est en Amérique, les gars !), Isaiah Rashad McClain, a réellement mis le pied dans le « game » en tournant avec des artistes tels que Juicy J, Smoke DZA ou encore Joey Badass. C’est en mars 2013 qu’il signera sur le label de K-Dot, Q et compagnie (Je parle de TDE, pour les moins renseignés).

Lorsqu’on connait le succès de « Good Kid, m.A.A.d City » de Kendrick Lamar, l’engouement autour du nouvel album « Oxymoron » de Schoolboy Q et  la qualité des derniers albums de Ab-Soul (Control System) et de Jay Rock (Follow Me Home), il serait illogique de ne pas s’intéresser au travail de Isaiah Rashad. Disponible depuis le 28 janvier 2014, « Cilvia Demo » est le titre du premier EP du rappeur.

Ce projet de 14 tracks, nous absorbe littéralement dans l’univers de Isaiah Rashad. Teinté d’influences sudistes (Master P, Scarface, Outkast), de mélodies west coast, d’ambiances soulful (au point qu’elles pourraient facilement habiller les voix d’une Jill Scott ou d’une Erykah Badu) et d’instrus inclassables (qui se rapprochent plus d’un style alternatif) « Cilvia Demo », rassemble des sonorités comme on en trouverait dans les albums de ses nouveaux compères. Cet EP, c’est un genre de condensé de chacun des styles des emcees de TDE mais aussi un bon mix de toutes les influences de Isaiah Rashad.

Ici, Isaiah Rashad met principalement un point d’honneur au south side comme s’il voulait bien l’ancrer dans le cerveau de tous. On le ressent dans les prods, dans les textes mais aussi dans les titres « Brad Jordan » qui est en fait le vrai nom du rappeur Scarface (Légende du rap américain, ex-membre du groupe Geto Boys) ou « R.I.P Kevin Miller » qui fait référence aux frères défunts de Master P.

Dans le morceau « R.I.P Kevin Miller », Isaiah Rashad y reprend d’ailleurs, le refrain de « Weed and money » de Percy Miller (Master P): « Y’all live for bitches and blunts, We live for weed and money ». Petit conseil du jour, n’hésitez pas à vous procurer l’album « Ghetto D » de Master P, qui selon moi est un classique du rap sudiste américain et ce n’est pas Isaiah Rashad qui me contredira…

Dans ce même titre (« R.I.P Kevin Miller ») Isaiah Rashad fait une sorte d’ode au down south de la fin des années 90, en citant Master P et Juvenile (Ex-Cash Money Records) comme respectivement « le roi » et « le grand », (I need diamond teeth, livin’ like it’s 1998, Like when Percy was the king, back when Juvie was the great). Pour info, « Juve The Great », c’est aussi le titre d’un des albums de Juvenile. Isaiah Rashad y cite aussi « Patton » qui n’est autre que Antwan Andre Patton aka Big Boi des Outkast, il parle d’un certain Chad qui n’est autre que Chad Butler aka Pimp C du groupe UGK.

Isaiah Rashad utilise de nombreux codes en rapport avec le rap du sud comme entre autres le « Syrup » qui consiste à mélanger du sirop codéiné à du sprite. Plus tard dans le EP, il citera même Lil Wayne comme son rappeur favori sur le titre « Menthol » feat Jean Deaux en y ajoutant un brin de nostalgie (qu’on se le dise, Lil Wayne ce n’est plus ce que c’était…).

Sur le morceau « Modest » dans lequel il parle encore de son sud natal, Isaiah Rashad sort cette phase: « It’s funny how they blame the south when they weak shit don’t blow up, We came with all the funk while niggas act like they don’t know us« . En gros, tout le monde veut faire du south mais lorsque les mecs font des flops, ils n’assument pas et crachent sur le south pourtant tout ce qui se fait majoritairement aujourd’hui vient du south.

Vous l’aurez compris, le EP de Isaiah Rashad est truffé de références au rap du sud des Etats-Unis mais n’oublions pas que avant d’être affilié à un label west coast, le MC a fait ses classes dans le Tennessee. On le ressent dans ses textes qui parlent essentiellement de smoke, de tize, d’argent, de hustle, de femmes, (peu ou presque pas de strip clubs bizarrement) mais aussi de son père, de religion, de ses croyances, de la situation des noirs aux states (Ronnie Drake feat SZA) et d’autres sujets propres à un rappeur de 22 ans ayant grandi dans le south.

Le flow du MC est assez complet car il peut s’adapter à des prods éclairées comme à des instrus très sombres, très vaporeuses. Le débit de Isaiah Rashad peut être lent voire nonchalant ou du percutant en fonction de la prod et de l’ambiance du morceau. « Cilvia Demo » est un EP très éclectique même si on sent bien la patte du rappeur de bout en bout.

Les invités ne sont pas nombreux sur ce projet. De l’écurie TDE, on retrouve Schoolboy Q et Jay Rock sur l’excellent « Shot you down remix » et SZA qui est la first lady du label sur les titres « Ronnie Drake » et « West Savannah ». Je ne sais pas ce que va donner le prochain projet de SZA mais ses interventions sur « Cilvia Demo » sont qualitatives. Jean Deaux assure le refrain de « Menthol » et Michael Da Vinci épaule Isaiah Rashad sur le très bon « Brad Jordan ».

« Cilvia Demo » est un EP réussi dans lequel ressortent bien l’univers de Isaiah Rashad et sa dextérité microphonique. Isaiah Rashad prouve ici qu’il a sa place au sein de son label malgré le talent de ses comparses. Comme il le dit si bien sur le premier couplet du titre « Shot you down »: « Ain’t tryna be no freshman, I’m chilling ». Pour ceux qui n’auraient pas compris, il parle de la sélection de rappeurs de XXL Magazine, qui désigne chaque année, « la classe » des rookies (ou freshmen) les plus prometteurs pour l’année à venir. Isaiah stipule donc qu’il ne cherche pas à en être, car celà ne garantie pas le succès, il fait juste son truc tranquille…et il le fait plutôt bien d’ailleurs ! Affaire à suivre !

Note:

trois

 

 

 

1. Hereditary
2. Webbie Flow (U LIKE)
3. Cilvia Demo
4. R.I.P. Kevin Miller
5. Ronnie Drake feat. SZA
6. West Savannah feat. SZA
7. Soliloquy
8. Tranquility
9. Menthol feat. Jean Deaux
10. Modest
11. Heavenly Father
12. Banana
13. Brad Jordan feat. Michael Da Vinci
14. Shot You Down feat. Jay Rock & ScHoolboy Q (Remix)

Share this post

Franckie Small

Hoodster. Je chausse du 42,5 et je vous emmerde.

No comments

Add yours

Connect with Facebook