[Chronique] A2H est libre: chaîne en or et souliers blancs.

Share this post

A2H - Libre

Plus 2016 voit ses jours défiler, plus je me dis que nous sommes entrain de vivre une très belle année rapologique. Les projets s’enchaînent mais ne ressemblent pas. La qualité est omniprésente et chaque sortie donne envie de faire couler l’encre et partager avec vous mes ressentis. Aujourd’hui, j’ai décidé de gratter quelques lignes sur Libre, le nouvel album d’A2H.

Auteur, compositeur, interprète, A2 putain d’H est un touche à tout. Habile derrière une table de mixage, une guitare comme derrière un microphone, le MC est un artiste complet, qui distille une musique soignée depuis déjà plusieurs années. Après Bipolaire (2012) et Art 2 Vivre (2014) – et le délectable Studio Liqueur en commun avec Aelpéacha sorti entre deux – Libre est le 3ème grand format solo du MC originaire de la banlieue sud de Paris et plus précisément de Melun (77).

J’avais pas mal rodé Art 2 Vivre, le précédent album d’A2H à l’époque de sa sortie mais je n’avais pas pris le soin de le chroniquer. Il parait donc comme une évidence de me parler du nouveau venu. Au niveau des visuels, le seine et marnais fourni toujours des clips bien bossés. Entre scènes de ride, ambiances vaporeuses ou mises en valeur de la femme, on passe toujours un moment agréable devant les vidéos du rappeur. Qu’il s’agisse de Mama, Sur ma vie, Les yeux dans les yeux ou Haïr d’amour, tous les extraits clippés sont à chaque fois une sorte d’évasion.

13131546_1152159358169195_3112385021482499612_o

Musicalement, Libre est un petit bijou auditif, les productions sont planantes, douces et toujours remplies d’âme, notamment grâce aux nombreuses mélodies. A2H est un artiste plutôt laid back quand on passe l’intégralité de son oeuvre au peigne fin. Sur ce LP, il y a quand même quelques titres bien électriques comme par exemple l’instru de Sur ma vie, la combinaison incisive d’A2 et S.Pri, sur Mes frères feat. 3010 ou encore sur le beat menaçant de Partout. Il y a un très gros travail au niveau des compositions et des ambiances. Son auteur nous transporte dans différents univers, parfois soulful (Mama, Grandis un peu) et souvent très aérien: Pardonnez-moi, Les yeux dans les yeux, Paname nuit, Décisions feat. MV ou Nuit blanche entre autres. Le constat est sans appel, Libre tient solidement la route au niveau des sonorités et des vibes.

Concernant les thèmes, A2H se raconte, tel un caméléon pouvant aisément s’adapter aux différents mode de vie qui gravitent autour de lui. D’une balade en skate à un cunni en passant par une soirée street, posté sous un porche à refaire le monde, il n’y a qu’un pas. L’artiste aborde l’un des thèmes les plus chers aux rappeurs: la daronne sur Mama, mais traite également de ses « frères » pour ne pas dire les potos ou encore de son envie de cesser une de ses addictions sur Une dernière fois. Les thèmes sont variés et traités de manière à ce qu’on comprenne facilement le lifestyle d’A2H. Cool, loyal, quelques peu torturé par ce qu’il aime: les femmes, la drogue, l’alcool, la pavanance, la musique.

A2HLibre

Les nuits blanches, Paris, l’amour, la remise en question, le son, Libre est une mise à jour de la vie et de la vision de liberté par celui qui a livré cet album. En effet, lorsqu’on l’écoute, on se rend compte de l’affranchissement du rappeur. Le tout est bien conté et servi via un flow nuancé, des passages chantés et une fibre artistique permettant de passer d’une atmosphère sombre à des titres célestes sans sourciller.

Libre est un disque plein de spiritualité et de poésie. A2H possède une plume bien affutée, capable d’écrire de belles paroles posées avec délicatesse sur l’instrumental ou envoyer de la punchline bien grasse sur street banger. Toujours un peu détaché et nonchalant, le 77 rider apporte également de la gamberge sur la plupart des tracks. Zéfire, S.Pri Noir, Flynt, Sowlie, MV et 3010 sont les guests de l’album. Une spéciale pour les interventions de Flynt, de S.Pri Noir et de 3010, qui ont donné du respect à A2H. Bien sur les voix de Zéfire sur Mama et de Sowlie sur Mélo sont indispensables sur chacun des deux titres cités.

A2H est-il véritablement libre? La chaîne dorée attachée autour de sa cheville sur la cover de l’album ne donne t-elle pas une réponse? Il faudrait écouter l’album de fond en comble pour avoir l’avis du rappeur, qui le donne d’ailleurs « clairement » en fin de projet. A vous de juger… Une chose est sûre, c’est que Libre est l’album abouti d’un artiste accompli. Le niveau des titres est maintenu piste après piste. On ressort de l’album avec de bonnes vibrations et la tête légère. Inutile de souligner que ce dernier effort d’A2H est un projet que je vous suggère si vous ne l’avez pas encore écouté. Il y a de très bonne chose sur cette galette.

Note: [yasr_overall_rating]

12697438_1092147317503733_6613095941499353259_o

Share this post

Franckie Small

Hoodster. Je chausse du 42,5 et je vous emmerde.

1 comment

Add yours

Post a new comment

Connect with Facebook