CHRONIQUES MIXTAPES — 30 novembre 2010
Bullets Ain’t Got… – Nipsey Hussle




Quand on parle de rap west coast, on pense direct à Snoop, Dogg Pound Gangsta, Master P, The Game, Mc Eiht, Ice Cube, j’en passe et des meilleurs. A partir d’aujourd’hui il faudra compter avec Nipsey Hussle, parce que le type est totalement prêt à « kicker le mic » dans la cour des grands, d’ailleurs il l’a déjà fais avec une apparition sur l’album « Malice n Wonderland » de Snoop sur le morceau « Upside down », sur le son « Killers » accompagné de Drake ou au côté de The Game sur les singles « Bullets ain’t got no name » et « They Roll ».


J’ai connu le mc par l’intermédiaire de Gizo, qui est revenu de Californie en criant sur tous les toits « Vous verrez Nipsey Hussle c’est l’avenir du rap west coast ». Et ben t’avais pas tort vieu. La première fois que j’ai entendu le rappeur, j’ai eu les mêmes sensations, les mêmes vibes positives que lorsque The Game est arrivé dans le « rap jeu ». Ca sent la street à fond et c’est ça qu’on aime, des vrais rappeurs du quartier, qui ont tout à prouver.


Les sirènes stridentes sur tout les tracks, c’est pas sa politique. Lui, il rappe avec un flow plus proche d’un mc New yorkais qu’un rappeur de la west comme sur le morceau « Strapped » par exemple, on n’est plus dans le style de Mobb Deep que celui de Tupac mais ça fait tout aussi mal. Les prods y sont variés du dirty south posé sur « We Gangbangin », du pure west coast sur « Gotta take it » ou la prod Hip Hop Rock du titre « Walk in my shoes » sur laquelle le rappeur nous invite à rentrer dans son monde de « Hustla ».


Comme la plupart des rappeurs des states, on ressent des influences Soul dans les sons de Nipsey Hussle et le titre « Rap Music » l’illustre bien. La Mixtape « Bullets ain’t got no name vol.3″ est un projet abouti et donne réellement envie de « rouler » avec son auteur. J’ai été surpris par la puissance lyricale du rappeur, les textes sont travaillés et on y ressent bien le vécu du emcee, véritable porte parole des rues de L.A.


Heureusement, que la vie des blocks ne l’a pas éloigné de la musique parce que comme il le dit si bien, « Snoop Dogg et Ice Cube ont fait leur temps, ils sont loin de ce qui se passe réellement dans la street et la rue a besoin de quelqu’un comme moi pour la conter ». Un album est en préparation, le premier extrait tourne déjà dans les lecteurs mp3, il s’intitule « Feelin myself », une jolie combinaison Rap-R&B sur instrumental west coast, en featuring avec le chanteur Lloyd. Si les balles n’ont pas de nom, l’avenir du rap californien porte le nom de Nipsey Hussle.


Note: 9/10



Fais tourner !

Check ça aussi :

(0) Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connect with Facebook

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>