Autopsie Vol.4 – Booba

Share this post

Dans le top 5 des projets rap français les plus attendus de cette fin d’année, je pense que « Autopsie Vol.4 » décroche la première place. Que de fabulations, de rumeurs et de pronostics autour de ce projet qui soit dit en passant, n’est même pas un album mais une mixtape ! Autant de bruit pour une tape, il faut dire que le dernier album de Booba était excellent et que son concert à Bercy le 1er octobre a mis du monde d’accord. Mais à une période avant sa sortie, les gens parlaient de ce projet comme s’il s’agissait d’une finale de world cup.

Un tel sera dessus, un tel n’y sera pas, un tel a posé, l’autre a été contacté. Qu’on se le dise poser sur « Autopsie » est une reconnaissance non négligeable car c’est tout de même le projet d’un des piliers du rap français, ce qui permet d’avoir une exposition médiatique plus vaste. Par contre que les emcees sache que ce n’est pas un diplôme, ni l’assurance de faire un disque d’or avec son prochain album. Fin d’intro…

On commence à s’habituer, entre chaque album les leaders du rap français nous pondent un projet dans lequel ils balancent des titres inédits et invitent les artistes qu’ils apprécient. C’est le cas deLa Fouine avec « Capitale du crime », Rohff avec « Le cauchemar du rap français » ou prochainement « Le padre du rap game » et de Booba avec « Autopsie » qui en est déjà à son quatrième volume.

« Autopsie Vol.4 » est un projet placé sous le signe du dirty south. 100% des productions de la tape sonnent down south. On n’est plutôt dans des ambiances d’instrus à la LexLuger que dans des sonorités rap français, west coast ou east coast. Booba et les invités se lâchent, l’atmosphère est crue, rue et gangsta. A part le titre « Scarface » qui est dans l’esprit assez proche de son titre « Killer » et dans lequel Booba joue un peu « les gangsters au grand coeur », les autres titres sont gangsta et ne font pas dans la dentelle.

Ce projet c’est un peu la continuité de « Lunatic » le dernier album de Booba. On retrouve les mêmes recettes, les mêmes flows, des instrus proches et des punchlines au même level et là je parle uniquement pour les solos de Booba. 8 solos de B2o sur le projet c’est un peu comme s’il sortait ce qu’on appelle un EP 8 titres et qu’en bonus ils nous offrent des inédits d’invités. Concernant ses solos, Booba a fait du Booba et nous régale de punchlines qui donnent le sourire, vexent ou remettent les gens à leur place. Le niveau des textes et du choix des prods est bon, les titres solos de Booba sont au niveau de ceux qui pourraient être dans un album.

On n’est pas encore passé au niveau au dessus de ce qu’on a pu entendre dans « Lunatic » mais ça fait plaisir d’entendre des nouveautés et surtout connaitre les artistes que Booba voit comme prometteurs. Parce que quoi qu’on en dise c’est aussi ça le concept de « Autopsie » promouvoir les artistes que Booba affectionnent particulièrement.

En parlant d’eux, ils sont nombreux et chacun a apporté sa touche au projet. Parmi les guests, trois artistes viennent du 91, Booba aurait-il l’oreille attiré par les sonorités south des rappeurs essonniens ? Je pense que oui. Grodash avec « Bandana Muzik », Smoker avec « Privé d’antenne » et Linsen avec « Le 6 gro ». Une spéciale pour Grodash qui a apporté un flow différent par rapport aux deux autres rappeurs essonniens (les sons n’en restent pas moins bons). Pour la suite des invités vous pouvez évidemment retrouvez Mala sur « Ennemi », un bon titre àla Mazalaza mais avec moins d’auto tune que sur son dernier album et ça passe plutôt bien.

Gato, le rappeur de little Haiti est présent sur deux titres « Problem » et « Corner » feat Booba et Philly Poe. Les deux titres sont corrects mais je n’accroche pas totalement au style de Gato. En tout cas les titres ne sont pas au niveau du fameux « Nu Lajan » qui avait marqué les esprits et fait énormément de boucan lors de sa sortie (surtout qu’il était sorti quelques temps après les catastrophes en Haiti).

Dje est aussi sur le projet avec le morceau « Life » feat JC of the finest, le track est pas mauvais mais rien de spécial pour prédire une belle année 2012 à l’artiste. Je pense que Booba continu à taffer sur Dje et fait monter la sauce petit à petit jusqu’à maturité. Niro a balancé un des meilleurs titres « invité » avec « Fenwick » l’ambiance est bien dark, les punchlines sont au rendez-vous je valide !!!

Pour terminer passons au morceau « Cruella » de Shay. L’artiste avait été boosté par B2o lors du concert à Bercy en performant le titre sur scène. La prestation n’avait pas fait l’unanimité et le clip a crée la polémique. Si je m’en tiens aux commentaires des fans de la page facebook Baskets Blanches, la rappeuse a déçu et Booba autant en choisissant de la mettre en avant. Les raisons : Pâle copie française de Nicki Minaj, dans les textes comme dans la tenue, avec un niveau lyrical quand même bien au dessus de ce que peux faire Nicki si on traduit et si on compare les flows (d’où le pâle copie). Ceci dit le titre est mieux passé à fond dans ma voiture que quand je mattait le clip chez moi avec le volume bas.

Dans l’ensemble « Autopsie vol.4 » est réussi, bien sur je m’attendais à des surprises différentes au niveau des invités, et à des titres qui sortent vraiment du lot comme « Trash » de Despo Rutti qui figurait dans « Autopsie Vol.3 » par exemple. Bon mais pas excellent, « Autopsie 4 », sûrement que les gens ont tellement « blablaté » dessus que le projet a perdu de sa valeur. Pour clore le sujet, procurez-vous le projet, que ce soit sur « A4 », « Bakel City Gang », « Criminelle League » feat Kaaris, « Scarface », « Pigeons », « Vaisseau mère » ou « Paname », Booba a tout de même envoyé du lourd !!! Fin de chronique…

Note : 7,5/10

Booba – A4 Paroles
Booba – Bakel City Gang Paroles
Booba – Gangster Paroles
Booba – Criminelle league Paroles
Booba – Paname Paroles
Booba – Pigeons Paroles
Booba – Scarface Paroles
Booba – Cruella Paroles
Booba – Vaisseau mère Paroles
Djé – Life Paroles
Gato – Problem Paroles
Grödash – Bandana muzik Paroles
Linsen – Le 6 gro Paroles
Mala – Ennemi Paroles
Niro – Fenwick Paroles
Smoker – Privé d’antenne Paroles

Share this post

Franckie Small

Hoodster. Je chausse du 42,5 et je vous emmerde.

3 comments

Add yours
  1. TRUC DE OUF 21 août, 2012 at 22:37 Répondre

    Franchement le chroniqueur est super relou j’ai lu 5 chronique, le gars est un militant de la team c’était mieux avant et au fait ta chronique sur A4 j’ai arrété quand j’ai lu « DIRTY SOUTH » C’était en 2004 2005 ça man!! maintenant ya la TRAP.. balance ton age la qu’on te comprenne psk t’es aigris wesh

    • Franckie Small 21 août, 2012 at 23:18 Répondre

      Tout d’abord merci de lire mes chroniques et merci de prendre la peine d’écrire un commentaire. Chacun son avis, si tu me trouves relou c’est surement parce que je ne suis pas là pour plaire à tout le monde. Dirty South ou Trap Music c’est pareil. T.I a sorti l’album « Trap Muzik » en 2003, pourtant dans les sonorités c’est bien du « dirty south ». Enfin bref chacun son point de vue. La team c’était mieux avant, je préfère même pas y répondre et pour l’âge, j’ai 26 ans! Peace!

  2. Tumsii 20 novembre, 2011 at 13:45 Répondre

    D’accord Ac Toi Sauf Sur La prestation De Grodash Que Je trouve En Dessous De Ce Qu’il sait Faire, Et Sur Son Flow Que tu Dis Dans La Continuité De Lunatic, Dans Bakel City Gang C’est Flagrant Que Son Flow A Changé par Rapport A Lunatic, Le Débit est Plus Rapide et Beaucoup Plus percutant !! Plus Proche Du Flow Qu’il Avait Sur West Side !

Post a new comment