Artisan du bic – Demi Portion

Share this post

« Artisan du bic », c’est le titre du nouvel album de celui qu’on appelle Demi Portion. Originaire de Sète, Rachid de son vrai prénom fait partie du groupe Les Grandes Gueules dont il partage la vedette avec le rappeur Sprinter. « Artisan du bic » n’est pas le premier projet de Demi Portion, en effet le rappeur a déjà sorti plusieurs EP et mixtapes que ce soit en solo ou avec son acolyte Sprinter.

« Artisan du bic » c’est donc le premier album solo de Demi Portion (je sais pas pourquoi depuis tout à l’heure j’ai envie d’écrire « Gras du bide » pourtant c’est pas son blaze!). A un peu plus d’un quart de siècle et son premier album dans les bacs, vous voulez sûrement savoir ce que Demi Portion nous a concocté et surtout si le MC Sétois a le niveau pour intégrer la cour des grands?

Demi Portion propose un rap authentique, fidèle à ce que cet art fut il y a quelques années. Du récit, du vécu, du texte et du flow. Le rappeur nous conte des histoires ou balance des égotrips pleins de conscience et d’ambition. Demi Portion nous parle de lui au premier degré comme sur le titre « Une vie particulière » ou sur « Toujours ensemble » en featuring avec Sprinter (Sur ce track les deux compères rappent sur un sample de « The Moon and the sky » de Sade extrait de l’album « Soldier of love »). Ou en égotripant comme sur les titres « Entre dedans et dehors » dans lequel il rappe les lettres de deux frères, un en prison et l’autre à l’extérieur.

Il y a d’autres morceaux égotrips sur le projet tel que « Le droit de tuer » morceau dans lequel Demi Portion se retrouve à plaider sa cause devant un juge pour des crimes textuels. Les titres concepts s’entremêlent à des faits réels racontés comme sur « Besoin d’aide » titre dans lequel le mc raconte l’histoire d’un jeune ayant grandi sous les bombes et les atrocités de la guerre.

De très bons morceaux sur cet album, qui passe comme une lettre à la poste. Pas de maquillages, pas de chichis. Demi Portion rappe à visage découvert, loin de toutes extravagances, artifices bling bling ou dérivant vers d’autres styles musicaux inadaptés à ses textes ou sa personnalité (pas d’electro par exemple). C’est avec plaisir qu’on déguste donc un titre comme « Ma chaîne mosaïque » qui n’est pas sans rappeler le désormais classique « Je zappe et je mate » de Passi. Maintenant que la comparaison est faite, je pense que je n’ai plus à vous expliquer le concept du morceau.

Textuellement Demi Portion est en place et au niveau des thèmes on sent bien que le rappeur s’essaye à plusieurs « délires » qui finalement colle bien à son flow et sa personnalité. Pour un premier album je trouve que « Artisan du bic » est plutôt réussi, d’ailleurs l’album porte bien son nom car il n’est pas anodin de préciser que le stylo bic de Demi Portion est un véritable outil dans sa musique. Et ça se sent que le mec gratte des tas de textes pour s’améliorer et donner le meilleur de lui même.

Si vous connaissez le titre « Mon dico » de Demi Portion, sachez que « Mon dico (chapitre 2) » est sur le nouveau projet de Demi Portion et qu’il est plutôt bon.

Avec « Artisan du bic », Demi Portion rajoute une ligne à son curriculum vitae de rappeur et je pense que cette expérience est vraiment significative. Beaucoup de potentiel que Demi Portion confirme de projet en projet, beaucoup de flow et d’imagination. A un peu plus de 25 ans (désolé mais je n’arrive pas à trouver son âge exacte donc qu’on me corrige par commentaire si je me trompe), Demi Portion n’est plus tout jeune quand on sait que maintenant certain rappeur sont mis au devant de la scène avant même d’avoir atteint la majorité internationale. Avec « Artisan du bic », il montre qu’il a le niveau et qu’il va sûrement devenir un des portes étendards du rap sudiste s’il continue sur cette voie.

Note: 7/10

Share this post

Franckie Small

Hoodster. Je chausse du 42,5 et je vous emmerde.

1 comment

Add yours

Post a new comment