Age Ain’t Nothing but a Number – Aaliyah

Share this post



« Age ain’t nothing but a number » c’est le titre du premier album d’Aaliyah Dana Haughton, une chanteuse de R&B partie à 22 ans des suites d’un accident d’avion aux Bahamas le 25 août 2001. Hier cela faisait 10 ans que la chanteuse nous avait quitté et je me demandais ce que je pouvais faire pour lui rendre hommage.

Une sélection de ses meilleurs clips? Sachant que les 3/4 des sites le ferait? « non ». Un article rétrospectif sur sa carrière? Il suffit de taper son nom + biographie sur Google pour tout savoir, donc encore « non ». Dans cette recherche d’originalité, je me suis tout simplement dit que de chroniquer mon album préféré d’Aaliyah ferait l’affaire, qu’en pensez-vous?

Voici donc pour vous et pour lui rendre hommage, la chronique sur « Age ain’t nothing but a number » l’album qui m’a fait découvrir Aaliyah. Je n’ai même pas besoin de le réécouter pour écrire cet article, tellement cet album est ancré en moi. Je me rappelle la première fois que je l’ai entendu je devais avoir un peu moins de 10 ans, je ne comprenais rien aux paroles mais j’avais capté la beauté de la voix d’Aaliyah et les vibes que dégageait l’album grâce à ses sonorités entre New Jack et R&B.

Avant d’être un classique du genre R&B, cet album c’est aussi un titre: « Age ain’t nothing but a number » ce qui signifie « L’âge n’est rien qu’un nombre ». Si ce titre ne vous évoque rien et bien les connaisseurs savent que la magie et la polémique de l’album repose aussi dans le titre. C’est R.Kelly qui a produit ce projet dans sa quasi totalité.

A cette époque Aaliyah n’a que 15 ans et lui plus de 25 ans, pourtant la rumeur courait que les deux artistes étaient mariés. Au vue de cette histoire, le titre de l’album n’était-il donc pas un message subliminal? Ce titre placé entre Aaliyah et R.Kelly en arrière plan sur la cover de l’album n’est-il pas un signe de plus? Évidemment que oui même si les deux intéressés ne l’ont jamais vraiment admis.



Au delà de cette polémique, de « Age ain’t nothing but a number » je retiendrais bien évidemment la musique. J’ai adoré « One in a million » le deuxième album d’Aaliyah et toute la période où elle collaborait avec Missy Eliott, Ginuwine et Timbaland mais l’album qui m’a marqué c’est vraiment le premier.

Entre Hip Hop, New Jack et R&B cet album c’était celui de la Aaliyah adolescente, une Aaliyah entre garçon manqué et sublime jeune femme. Sur cet album Aaliyah chante avec une voix suave voire même fragile (cette même voix qui a fait son succès du début à la fin tragique de sa carrière). Nous sommes en 1994 et à cette époque Aaliyah est une ado au style de racaille.

Rien qu’à voir le clip de « Back and forth » ou la cover de l’album on s’aperçoit directement que la « baby girl » que la chanteuse est devenue avec son deuxième album « One in a million » et la femme provocatrice et sûre d’elle, qu’elle se révélera être plus tard dans les clips de « More than a woman » ou « We need a resolution » (3ème albumintitulé « Aaliyah ») sont à cette période bien utopique.

Les paroles fédèrent à la fête ou nous parle d’amour (sans limite). Les textes sont écrit par son mentor R.Kelly et à travers elle (Aaliyah), le chanteur raconte entre autre que l’âge n’est qu’un détail au fond. J’insiste sur ce morceau car c’est vraiment un des titres clés de l’album notamment par l’histoire qu’il couve.



Comment passer à côté des titres « Back and Forth », « Throw your hands up », « Down with the clique » ou le sublimissime « At your best (you are love) »? Cet album est une véritable boucherie sonore alliant le rap, la new jack qui cartonnait encore à l’époque et la magnifique voix R&B d’Aaliyah. Pour avoir grandi avec cet album je dois dire qu’en terme de R&B c’est un des meilleurs crus avec « Crazy, Sexy, Cool » des TLC ou « Daydream » de Mariah Carey entre autres (plein d’autres bien sûr mais je pouvais pas tout mettre mes ami(e)s). D’ailleurs Aaliyah faisait partie des meilleurs, j’aurais adoré la voir évolué aujourd’hui mais malheureusement le sort en a voulu autrement.

Pour la polémique qu’il a suscité, pour la diversité des ambiances et la qualité de la voix de la chanteuse, « Age ain’t nothing but a number » est le meilleur album de la chanteuse. C’est un classique du R&B et un incontournable dans la discothèque de tout collectionneur qui se respecte. On dit que les meilleurs partent en premier et bien pour cette artiste qui avait une merveilleuse carrière devant elle, on ne peut pas trouver meilleur expression. Aaliyah, 2Pac, Notorious B.I.G, que serait le Hip Hop aujourd’hui si ces artistes partis trop tôt seraient encore vivant?

R.I.P Aaliyah

Share this post

Franckie Small

Hoodster. Je chausse du 42,5 et je vous emmerde.

No comments

Add yours